Affaire Abad : Un appel au rassemblement à Paris pour dénoncer "un gouvernement de la honte"

Publié le

L'Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique, qui a signalé aux instances de LREM et de LR les suspicions de viol de la part du nouveau ministre des solidarités, appelle à un rassemblement ce mardi à 18 heures à Paris.

«Pas de quartier pour les sexistes Darmanin, Dupond-Moretti, Guérini», le message publié sur Twitter appelle à se rassembler place Saint-Augustin, dans le 8e arrondissement de Paris pour demander notamment la démission de Damien Abad. 

"Il ne peut pas rester ministre." selon Madeline Da Silva, co-fondatrice de L’Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique. "Attendre une réponse de la justice pénale c'est se dédouaner de sa responsabilité de protection vis à vis de toutes les femmes qui vont travailler avec ce ministre" estime-t-elle. 

"Les partis politiques et l'État défaillants pour protéger les victimes"

L’Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique, entend dépasser le cas du nouveau ministre des Solidarités. 

"Cet observatoire a vu le jour suite à un constat partagé, alarmant et trans-partisan : malgré les efforts de certains-es, les partis politiques et l'État restent défaillants pour protéger les victimes. Il n'existe aucune prise en charge globale de ce problème" peut-on lire sur les réseaux sociaux. 

La mobilisation entend donc dépasser le seul cas Abad. Le mouvement dénonce  le cas de l’actuel ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, maintenu à son poste tandis  avait été accusé par Sophie Patterson-Spatz de viol, de harcèlement sexuel et d’abus de confiance. En janvier, le parquet de Paris a requis un non-lieu dans cette affaire.