Ain : le corps d'une femme de 52 ans découvert sans vie à Salavre, la piste criminelle privilégiée

Qu'est-il arrivé à Muriel R., 52 ans, le 19 octobre dernier? Le corps sans vie de cette habitante de Salavre, dans l'Ain, a été retrouvé couvert de blessures. Cette mère de famille était partie cueillir des champignons. L'enquête a été confiée aux brigades de recherche de Bourg-en-Bresse et Lyon. 

Ain : le corps d'une femme de 52 ans découvert sans vie dans une prairie à Salavre
Ain : le corps d'une femme de 52 ans découvert sans vie dans une prairie à Salavre © F.Grassaud
Le mardi 20 octobre dernier, Muriel R., habitante de Salavre, commune de 300 habitants dans le nord de l'Ain, avait quitté son domicile dans l'après-midi pour une cueillette aux champignons dans une forêt proche de Villemotier. Ne la voyant pas rentrer alors que le jour baissait, c'est son compagnon qui a donné l'alerte.
 
© France tv

Macabre découverte en pleine nuit 


Voisins, famille, pompiers et gendarmes ont participé aux recherches. Ce n'est que quelques heures plus tard que le corps ensanglanté de la quinquagénaire a finalement été retrouvé. L'Aindinoise gisait sans vie, dans une prairie, au milieu des herbes hautes. Son corps se trouvait à quelques dizaines de mètres seulement de son véhicule stationné sur le parking dit "des pêcheurs".

Plusieurs fractures au visage 


Le procureur de la République de Bourg-en-Bresse a demandé une autopsie pratiquée le jeudi 22 octobre à Lyon. La victime a bien été attaquée et retrouvée avec de multiples blessures notamment d'importantes fractures au visage et une plaie par arme blanche. 

Muriel R. et son compagnon avaient quitté l'agglomération lyonnaise pour s'installer en 2017 dans ce village situé au nord de Bourg-en-Bresse. La quinquagénaire était une femme de caractère, mère d'un enfant d'une vingtaine d'années, était tombée sous le charme des lieux. Elle avait élargi son cercle d'amis. Depuis quelques temps, cette Aindinoise d'adoption, proche de la nature, s'était tournée vers des stages de naturopathie et s'intéressait même au chamanisme.

Une enquête a été ouverte et confiée à la brigade de recherche de Bourg-en-Bresse appuyée par la section de recherche de Lyon. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers