• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Ain : Le défi logistique des Restos du coeur

Les marchandises circulent entre les magasins, les entrepôts et les centres de distribution. Les Restos du coeur ont besoin de mais mais aussi de volontaires qualifiés.
Les marchandises circulent entre les magasins, les entrepôts et les centres de distribution. Les Restos du coeur ont besoin de mais mais aussi de volontaires qualifiés.

Les Restos du coeur ont repris leur campagne de distribution hivernale. La chaîne de solidarité qui oeuvre en coulisses est constituée de bénévoles et de retraités sans qui rien ne serait possible. On vous parle ici de ceux qui, dans l'arrière boutique, relèvent le défi logistique .                

Par Philippe Bette

Les Restos du coeur ont lancé mardi leur 34 ème distribution hivernale. Dans l'Ain, près de 970 000 repas seront distribués cette année.

La chaîne de solidarité qui oeuvre en coulisses est constituée principalement de bénévoles et de retraités qui donnent de leur temps pour organiser la collecte. Un vrai défi logistique car il s'agit d'aller récupérer des tonnes de denrées alimentaires, de les entreposer avant de les redistribuer. Les produits frais doivent être traités à part, pour répondre aux contraintes sanitaires.     

Dans l'arrière-boutique, on s'affaire. Il faut jongler avec les dates limites de consommation. Pas le droit à l'erreur. La générosité et la disponibilité ne suffisent donc pas. Il faut faire appel à des compétences particulières et c'est bien là la difficulté. Les Restos du coeur ont besoin de volontaires, mais surtout de personnes qualifiées pour le transport et la gestion des flux de marchandises qui transitent par ses entrepôts.

"On aurait besoin d'avoir des gens qui puissent renforcer notre équipe logistique", explique Martine, une infirmière retraitée qui s'est improvisée responsable du traitement des stocks. Aucun répit. Elle aimerait bien trouver ici ou là un peu de soutien...       
        
Le reportage de Franck Grassaud et Didier Bert :     
 
     

Sur le même sujet

Ce 23 septembre, Federica a percé le dernier mur

Les + Lus