Ain : pour la première fois en France, le Vatican devant la justice civile pour des faits de pédophilie

Le Vatican, jugé pour les agressions sexuelles d’un prêtre commises à Bourg-en-Bresse. Le procès aura lieu au plan civil, et non pénal. Mais c’est une première en France.

© S. Cozzolino
Une première en France. A Bourg-en-Bresse, le Vatican va être jugé pour des faits de pédophilie au civil.

Un procès qui intervient après la condamnation d'un prêtre pédophile de 86 ans en 2015 par le juge de proximité de Nantua. Il l'avait reconnu responsable des agressions sexuelles subies par M. Schmitt durant son enfance dans un lycée de Bourg-en Bresse, où le religieux officiait comme aumônier dans les années 60. Mais, les dommages et intérêts n'étaient qu'un euro symbolique. 


Un prêtre exfiltré par le Vatican ?

La victime accuse le Saint-Siège d'avoir exfiltré le prêtre en Suisse au début des années 1970 avec l’assentiment du Saint-Siège, alors que le comportement de l’ecclésiastique commençait à faire scandale à Bourg-en-Bresse.  

50 000 euros de dommages et intérets réclamés

L’avocat réclame 50.000 euros de dommages et intérêts pour la victime, qui est lui-même devenu pédophile et a été condamné à deux reprises. Il estime que cela auraient un lien avec les agressions sexuelles imposées par le prêtre.  

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société pédophilie faits divers