Ain : un TGV Genève-Paris percute deux bouteilles de gaz déposées sur la voie

Ce dimanche 17 mars en début d'après-midi, un TGV a percuté deux bouteilles de gaz posées sur la voie ferrée à hauteur de Ramasse, près de Bourg-en-Bresse, dans l'Ain. Par chance, les bonbonnes n'ont pas explosé.
Le train à grande vitesse, parti à 13h41 de Genève à destination de Paris, a percuté les bonbonnes à proximité du viaduc de Ramasse, dans l'Ain. L'une des bouteilles de 13kg a été éjectée au moment du passage de la motrice, mais ni celle-ci, ni la seconde n'ont explosé. 
 
 

La ligne perturbée

Aussitôt après l'impact, le train s'est immobilisé quelques instants. En l'absence de dégâts majeurs, le TGV a pu reprendre sa route vers la capitale. Mais les autres liaisons ont été suspendues sur cette ligne, qui dessert notamment Bourg-en-Bresse, pour permettre aux services de gendarmerie de procéder aux constatations. Les trains ont pu à nouveau circuler normalement à partir de 18 heures.
 

Pas de dispositif de mise à feu

Les investigations, menées par la gendarmerie de l'Ain et des techniciens de la SNCF, se sont prolongées jusque tard dans la soirée. Les bouteilles de gaz n'étaient pas reliées entre elles et il n'y avait pas de dispositif de mise à feu. Cet élément permet de privilégier la piste criminelle ou la malveillance, plutôt que la piste terroriste. 

A hauteur de Ramasse, la voie ferrée, située non loin de la route, est très facilement accessible. Seul un passage est protégé par des barrières grillagées. 

Reportage Franck Grassaud et Arnaud Jacques
durée de la vidéo: 01 min 32
Un TGV percute deux bouteilles de gaz
​​​​
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sncf transports faits divers société sécurité