Brexit. La nationalité française plébiscitée par les Britanniques de l'Ain

Il y a encore 3 ans, les Britanniques installés dans l'Ain qui demandaient la nationalité française, se comptaient sur les doigts d'une main. Ces derniers mois, leur nombre a explosé, comme on peut le constater lors des cérémonies de naturalisation. 
Guy et ses deux garçons sont désormais français.
Guy et ses deux garçons sont désormais français. © France 3
L'Ain n'a pas le profil du Sud-Ouest où les Anglais sont comme chez eux. Pourtant, ici aussi les demandes de naturalisation n'ont cessé de progresser. Ils étaient deux Britanniques à vouloir se rapprocher de Marianne en 2016, ils ont été 56 en 2019 !
 
© France 3

Généralement, les Anglais de l'Ain sont installés dans le Pays de Gex, à la frontière helvétique. Une majorité travaille dans les grandes organisations de Genève. Mais ils vivent côté France où leurs enfants sont scolarisés dans les écoles, collèges puis les lycées internationaux de Ferney-Voltaire et Saint-Genis-Pouilly.  

"Je me sens Européen, Français et en troisième position Britannique", explique désormais Guy Evans qui a officiellement reçu la nationalité française le 14 février dernier, lors d'une cérémonie en préfecture. Avec ses deux fils, il est arrivé au bout d'un parcours qui aura duré près de 3 ans. Sa décision avait été prise juste après le vote du Brexit. "Je m'éloigne de mon pays car je n'ai pas compris cette brutale décision de quitter l'Europe, moi je suis profondément européen."

Vendredi dernier, sept Britanniques sont ainsi devenus Français. Un passeport européen en poche, ils vont garder la liberté d'aller et venir ou de rester dans ce pays qui est désormais le leur. 

Reportage Franck Grassaud, Maryne Zammit
durée de la vidéo: 02 min 19
Ain. Naturalisation des Britanniques ©France 3

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
brexit international