Coronavirus : l'usine Renault Trucks de Bourg-en-Bresse arrêtée 2 heures

Renault Truck à Bourg-en-Bresse :En raison des mesures de sécurité jugées insuffisantes, les employés débraillent 2 heures lundi 16 mars 2020 / © FranceTV
Renault Truck à Bourg-en-Bresse :En raison des mesures de sécurité jugées insuffisantes, les employés débraillent 2 heures lundi 16 mars 2020 / © FranceTV

Lundi 16 mars, des ouvriers de l'usine Renault Trucks de Bourg-en-Bresse (Ain) ont quitté leurs lignes de production pour protester contre le manque de mesures de sécurité liées au Covid-19.

Par Maryne Zammit


[Mise à jour : dernières infos sur Renault Trucks à lire en suivant le lien ci-dessous. Depuis cet article, la direction a décidé de fermer ses sites]
 
 
Ils ont exercé leur droit de retrait. A Bourg, plusieurs salariés de Renault Trucks (qui emploie quelque 1300 salariés), ont stoppé, ce lundi 16 mars la chaîne de production de l'usine de montage de véhicules poids lourds.

Aucune mesure réelle n'a été mise en place depuis les annonces du Gouvernement la semaine dernière, témoigne un salarié. 

"Il y a un réservoir de gel hydroalcoolique pour environ cinquante personnes, mais ce n'est pas assez ! Nous devons aussi porter des gants de sécurité pour travailler, mais on nous demande de les enlever car ils peuvent véhiculer des microbes", poursuit-il.

La direction a demandé de respecter une distance de deux mètres entre les ouvriers qui montent sur la ligne. "Mais c'est impossible, réagit Stéphane Canque, délégué syndical Sud-Solidaires. Sur une charge de travail, la proximité est grande, entre un mètre et 50 cm. Or, nous n'avons aucun masque à notre disposition pour nous protéger les uns des autres".

Contactés, les responsables du site n'ont, pour l'instant, pas répondu à nos questions.

"C'est une situation que les salariés ne comprennent pas, alerte Stéphane Canque. Alors que le Gouvernement annonce la fermeture des bars et des restaurants, aucune mesure n’est prise ici. C'est la panique à bord."
 

Plusieurs cas suspects de Covid-19

Cette grève est intervenue alors que plusieurs personnes auraient déclenché des symptômes proches du Coronavirus sur le site de Renault Trucks. Des employés se plaignant de toux ont été priés de rentrer chez eux, après un passage à l'infirmerie.

L'activité a repris partiellement en fin de matinée. Les lignes tournent désormais à "demi-cadence".
 

Sur le même sujet

Les + Lus