Damien Abad, député LR de l'Ain : le 11 mai, une date "raisonnable" pour le début du déconfinement mais...

Député de l'Ain et patron des députés LR, Damien Abad salue le "cap fixé" par Emmanuel Macron et la date "raisonnable" du 11 mai pour le début du déconfinement mais il pointe des "zones de flou" concernant les tests et les masques.


"Nous saluons le cap qui a été clairement fixé par le président de la République, il a donné aux Français un horizon de fin de confinement qui je crois était indispensable", s'est réjoui le député de l'Ain Damien Abad sur Cnews, ce mardi 14 avril.

La date du 11 mai "me paraît raisonnable, je souhaite la réouverture des écoles mais une réouverture progressive et qui respecte la sécurité sanitaire de chacun", a-t-il ajouté. Il a proposé que "soit saisie sur cette question précise le conseil scientifique qui puisse donner un avis et que soit saisi également le Parlement, de manière à ce qu'on puisse en débattre ensemble", afin d'éviter "la polémique sur ce sujet-là"
 

"Des zones de flou"

Cependant, sur les tests et les masques, "il y a des zones de flou qui demeurent et c'est là où nous avons le plus d'interrogations et le plus d'inquiétudes", a mis en garde Damien Abad.

Il a rappelé que les Républicains demandent:
 

"la généralisation des tests et d'abord le dépistage massif dans les Ehpad". Rappelant qu'il y a "des personnes asymptomatiques qui sont porteurs du virus", il a réclamé "des dépistages à grande échelle", comme en Allemagne.


Pour permettre également une "généralisation" du port des masques, "il faudra avoir les moyens, il faudra tout simplement que les approvisionnements en masques arrivent sur le terrain, c'est le cas, mais de manière éparse, de manière dispersée", a-t-il souligné.

Il a par ailleurs relevé que M. Macron "a fait preuve d'humilité", en notant que "le ton martial a été abandonné au profit d'un ton plus humble", un changement "nécessaire et indispensable".

Le président de la République "a assumé et reconnu un certain nombre d'erreurs, un certain nombre de failles et de dysfonctionnements dans la gestion de cette crise sanitaire et c'était nécessaire et bienvenu", a-t-il approuvé.
 
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité