Dans l'Ain, la découverte d'un loup mort à Villereversure nous renseigne un peu plus sur sa présence dans le département

Un loup a été retrouvé mort à Villereversure, dans l'Ain. Le jeune mâle a été tué accidentellement par une voiture. Même si l'espèce est protégée, les éleveurs du Revermont ont accueilli la nouvelle avec soulagement, un troupeau de moutons ayant été victime d'attaques.  

Le loup percuté par une voiture à Villereversure (Ain).
Le loup percuté par une voiture à Villereversure (Ain). © Annie Guillermin

Jeudi 1er avril, vers 7 heures, une jeune automobiliste a percuté un loup sur une route de Villereversure, à quelques kilomètres à l'est de Bourg-en-Bresse. Aussitôt après l'accident, le service départemental de l'Office Français de la Biodiversité (OFB) est venu récupérer la bête pour procéder à son autopsie. Les résultats ont confirmé que la collision était bien à l'origine de la mort. Le loup de 33 kg, était probablement âgé de deux ans.

Une attaque de troupeau signalée

Une attaque de troupeau a été signalée sur cette même commune dans la nuit du lundi 29 mars au mardi 30 mars, ainsi qu’une seconde la nuit précédant cette découverte. Mais la preuve formelle d’un lien entre cette attaque et le loup n’a, elle, pas été établie. Beaucoup de chiens errants peuvent eux-aussi faire des dégâts, mais la signature du loup sur le terrain est en général bien reconnaissable.

Le loup est une espèce protégée. Revenu naturellement en France par les cols alpins au début des années 1990, il fait l’objet d’une protection stricte aux niveaux international, européen et national. Il est donc interdit de le capturer, de le perturber de manière intentionnelle ou de le braconner. La destruction illégale d’un loup constitue un délit puni de deux ans d’emprisonnement et de 150.000 € d’amende rappelle la préfecture de l'Ain dans un communiqué.

durée de la vidéo: 01 min 45
Ain. Un loup accidenté dans le Revermont ©France 3

Des attaques régulières dans l'Ain

En 2020, plusieurs attaques avaient eu lieu notamment dans le secteur du Bugey. 35 brebis avaient été tuées ou euthanasiées sur les Plans d'Hotonnes pendant l'été, encore une trentaine à Cleyzieu en octobre, puis à Thézillieu. A l'époque déjà les spécialistes affirmaient que plusieurs loups étaient présents dans ce secteur. En 2009 déjà, un loup avait été percuté par un automobiliste à Péron, sur la voie rapide. 

En juin 2020, nous avions rentré un éleveur qui avait perdu une dizaine de brebis et d'agneaux attaqués à Lompnas entre le 27 mai et le 2 juin, par un loup selon les éleveurs. Une photo de l'animal, peu farouche, avait été prise par des témoins. 

Toujours dans l'Ain, nous avions également rencontré, avec beaucoup de tensions sur place, un éleveur d'Hostiaz dans le Bugey qui avait subi 5 attaques successives. C'était à l'époque le tout premier tir de prélèvement qui était autorisé dans le département.

Le loup se nourrit majoritairement d'animaux sauvages, et peut occasionnellement s'attaquer à des animaux d'élevage notamment aux troupeaux. En revanche, le loup est un animal discret, qui a tendance à fuir l'homme.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
loup animaux nature environnement