Foot féminin : l'arbitrage au coeur des préoccupations

La Fédération Française de Foot compte 149.000 joueuses licenciées. Le plan de féminisation du foot marche à plein régime. Mais il faut à présent recruter des arbitres femmes. Laura Georges, ancienne internationale, était dans l'Ain cette semaine, à Saint-Denis-lès-Bourg, pour convaincre les filles.
L'une des trois arbitres féminines du district de l'Ain.
L'une des trois arbitres féminines du district de l'Ain. © France 3
Le foot féminin est en pleine forme. Les effectifs ont augmenté de 10% depuis la Coupe du monde. Mais la discipline a encore une faiblesse. Ce sont toujours des hommes qui arbitrent.

Prescillia Préaux est l'une des trois demoiselles en noir dans le district de l'Ain, sur environ 3000 licenciées. A 22 ans, c'est la plus âgée ! Elle espère qu'elle sera bientôt rejointe, il en va de l'avenir du foot féminin. "Actuellement, comme on est très peu, soit on envoie des garçons pour arbitrer les rencontres féminines, soit ce sont les dirigeants des clubs qui font de l'auto-arbitrage, c'est dommage", explique la jeune femme. 

C'est pourquoi Laura Georges s'est invitée lors d'un tournoi dans le banlieue de Bourg-en-Bresse, dimanche 26 janvier. L'ancienne internationale aux 188 sélections en équipe de France, bat désormais la campagne afin de trouver les arbitres de demain. La désormais Secrétaire générale de la Fédé a déjà fait progresser le nombre d'arbitres femmes qui est passé de 867 à 1044 en l'espace d'une année. "Sois au cœur du jeu, deviens arbitre de foot", c'est le slogan de la Fédération Française qui veut féminiser ses juges. 

Reportage Franck Grassaud, Maryne Zammit 
durée de la vidéo: 02 min 27
Foot. Campagne pour l'arbitrage au féminin
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football féminin football sport