Primaire de la droite et du centre: le deuxième tour dans l'Ain

110 bureaux de vote ouverts pour départager François Fillon et Alain Juppé. Le département de l'Ain, -à droite-, ne pouvait manquer ce rendez-vous de la Primaire. Au premier tour, 98 bureaux avaient préféré Fillon. 

Par France 3 Rhône-Alpes

François Fillon à 47,3%, Alain Juppé 22,4% et Nicolas Sarkozy 21,6%... le tiercé du premier tour a satisfait les fillonistes, visiblement très nombreux dans le département de l'Ain (3 points de plus qu'au niveau national)

Ce dimanche, il s'agissait donc de transformer l'essai, à l'heure d'un duel inédit à droite. Pour cela, le député LR Xavier Breton a poussé la porte du bureau de vote de Bourg-en-Bresse relativement tôt. Lui qui avait été soutenu par François Fillon lors de la campagne des Municipales en 2014.


Contrairement à la semaine passée, à 8h30 il ne risquait pas la bousculade. Cette fois, les électeurs sont arrivés au compte-gouttes.   

Même constat à Ambérieu-en-Bugey, vers 10 heures. La queue jusqu'à l'extérieur de l'Ecole Jules Ferry ne s'est pas reproduite. Damien Abad, président LR du Conseil départemental et député, n'a pas attendu pour glisser son bulletin dans l'urne. Il n'a pas caché non plus son soutien à François Fillon, suivant ainsi le choix de Bruno Le Maire. 

Reportage Franck Grassaud, Benjamin Metral et Valérie Bonnier
Ain : second tour de la Primaire de la droite
Intervenants : des électeurs; Damien Abad et Xavier Breton, députés LR de l'Ain
  
Pourtant, selon le président de la commission d'organisation nationale, Thierry Solère, 1,27 million d'électeurs s'étaient déjà rendus aux urnes à 12 heures, contre 1,138 million dimanche dernier, soit une hausse de 12%!


François Fillon, grand favori

Au premier tour, le député de Paris a enregistré près de 650.000 voix de plus qu'Alain Juppé, pourtant donné pendant des mois vainqueur de cette compétition déjà marquée par la sèche élimination de l'ancien président Nicolas Sarkozy. M. Fillon, 62 ans, est donné très largement gagnant avec 61 à 65% des voix, contre 35 à 39% à son aîné, 71 ans, selon les sondages de ces derniers jours.

Un report des voix de Nicolas Sarkozy

Il devrait notamment bénéficier de bons reports des voix des électeurs de M. Sarkozy (20,7%), qui a lui-même dit qu'il voterait pour son ancien Premier ministre, ce qu'il a fait dès l'ouverture des bureaux dimanche matin dans le XVIème arrondissement de Paris.

L'inconnu du nombre de votants

Mais comme pour le premier tour, qui a établi le record de 4,3 millions de votants, le corps électoral reste l'inconnu du scrutin. Notamment les électeurs, dont beaucoup se réclamant de la gauche, qui s'étaient déplacés dimanche dernier pour faire barrage à Nicolas Sarkozy.

Deuxième tour : où voter

Pour trouver un bureau de vote près de chez vous, consultez la carte des 10 228 lieux de France métropolitaine, c'est interactif !

Sur le même sujet

Notre page consacrée à l'affaire Meunier dans le JT du 22 octobre

Les + Lus