Sécheresse : la vigilance s'impose dans l'Ain

© Jean-Luc Flémal - maxPPP
© Jean-Luc Flémal - maxPPP

Après un automne très sec et un hiver peu arrosé, un déficit des précipitations est constaté dans le département de l'Ain.

Par France 3 avec communiqué

Les nappes d'eau souterraines ne se sont pas rechargées comme attendu au cours de l'automne et de l’hiver. "Pour les zones à recharge lente, comme la Dombes, la tendance est à la baisse et ne s'inverse pas", note le Comité Vigilance Sécheresse du département de l'Ain. 

"À ce jour, les nappes d'eau souterraines présentent des niveaux bas qui doivent amener chaque usager à être vigilant sur l'utilisation de cette ressource", justifie le Comité. L'ensemble du département est donc placé en situation de "vigilance".

Cette situation ne se traduit pas, à ce stade, par des restrictions particulières sur les usages de l'eau, mais doit inciter chacun à "une gestion la plus économe possible de la ressource", explique un communiqué. Le Comité n'exclut pas "des mesures de restriction en matière de consommation d'eau".

En attendant, il est recommandé à chacun (particulier, collectivité, acteur économique) de veiller à sa consommation, que ce soit à partir des prélèvements dans les cours d'eau, dans les nappes ou à partir des réseaux de distribution d'eau publics.

Déjà en 2018, à la suite de la sécheresse de l'été, le département de l'Ain a été reconnu au titre des calamités agricoles pour les pertes de récolte sur les fourrages. 
 

Sur le même sujet

Les + Lus