• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Un vautour moine né au Parc des oiseaux de Villars-les-Dombes relâché dans la nature, en Bulgarie

Deux jeunes vautours moine relâchés en Bulgarie, dans un espace protégé, le 6 août dernier / © DR - Parc des Oiseaux de Villars-les-Dombes
Deux jeunes vautours moine relâchés en Bulgarie, dans un espace protégé, le 6 août dernier / © DR - Parc des Oiseaux de Villars-les-Dombes

Le 6 août dernier un jeune Vautour Moine né au Parc des Oiseaux de Villars-les-Dombes, dans l'Ain, a été relâché dans la nature. Avec un congénaire, le jeune rapace a pris son envol à Kotlenska Planina dans l’est de la Bulgarie, au cœur d’un site protégé.

Par Dolores Mazzola

Deux vautours, l'un né au parc des Oiseaux de Villars-les-Dombes début mai et l'autre au zoo belge de Planckendael, ont été relâchés le 6 août dernier dans l'est de la Bulgarie. Depuis près de 50 ans, c’est la neuvième naissance de ce rapace nécrophage au Parc des Oiseaux.

Les deux oiseaux ont été relâchés dans un site protégé qui gère le programme de réintroduction bulgare de cette espèce. Les deux oiseaux sont des mâles, éclos cette année et âgés de trois mois. " Le poussin né au zoo de Planckendael avait été élevé par ses parents, tandis que celui éclos au Parc des Oiseaux avait dû être transféré auprès d’un un couple expérimenté en Belgique," explique le Parc des Oiseaux sur sa page FB. Le poussin né dans l'Ain a été acheminé vers la Belgique sept jours après sa naissance. "Les deux oiseaux sont arrivés en Bulgarie par avion et ont rejoins le site de réintroduction par la route".
 
L'opération constitue un véritable événement pour le Parc des Oiseaux.
 

Un programme de réintroduction en Bulgarie


Les Vautours moines ne nichent plus en Bulgarie depuis plus de 50 ans. Ils ont disparus du pays dans les année 80. Cet événement met en valeur l'implication du Parc des Oiseaux dans le programme européen d'élevage (l’EEP). Le programme de réintroduction a débuté en 2018 avec trois jeunes relâchés et devrait durer au moins cinq ans.

Les deux jeunes rapaces ont été équipés d'émetteurs mais également de bague d’identification. Ils ont été installés dans un nid artificiel d’où ils seront surveillés par l’équipe du centre de réintroduction. "Lorsqu’il se sentiront suffisamment en confiance, ils quitteront le nid artificiel et commenceront à voler dans la région," indique le Parc des Oiseaux.
 

La vidéo des jeunes vautours relâchés en Bulgarie

Sur le même sujet

INSOLITE. Puy-de-Dôme : quand des sirènes se donnent rendez-vous au lac d'Aubusson

Les + Lus