Ferney Voltaire (Ain) : polémique entre la mairie et l'INSEE sur les chiffres du recensement

Publié le
Écrit par Géraldine Chaine
polémique à Ferney Voltaire autour du nombre réel d'habitants qui habitent la ville
polémique à Ferney Voltaire autour du nombre réel d'habitants qui habitent la ville © MZ

A Ferney-Voltaire, dans l'Ain, dernière ville française avant la Suisse, le maire conteste fermement le recensement réalisé par l'INSEE (institut national de la statistique et des études économiques). Si cela peut paraître anecdotique, les conséquences pour la ville sont importantes.

Juste avant de passer la frontière suisse et de découvrir Genève, il y a Ferney- Voltaire. La ville frontalière a vu sa démographie exploser ces dernières années, bénéficiant de sa proximité avec la Suisse. "On est bien sur le développement de la périphérie genevoise, avec un phénomène de déversement du logement sur le secteur analyse Daniel Raphoz, le maire de la commune (...) On imagine qu'on se rapproche largement des 12 000 habitants."

Problème : le recensement de 2018 de l'INSEE relève qu'il y'aurait 10189 habitants sur sa commune. 

Pourquoi un tel écart de calcul ?

Pour le maire, le chiffre ne l'INSEE est sous-évalué. La ville a vu au fil des ans de nombreux programmes de logements neufs se construire. Pour étayer ses propos, l'édile a même recensé ... les boîtes aux lettres. Et il y'en aurait 7125. "Il faut rappeler qu'un logement, c'est environ 2,1 habitants" précise-t-il. Le compte n'y est donc pas.

Autre phénomène pour expliquer un tel écart, les ''faux résidents''. "Ce sont des gens qui passent sous les radars. Ils vivent en France, ils ont parfois des adresses en Suisse, mais ils sont bien présents à Ferney-Voltaire. L'INSEE avait d'ailleurs fait une étude là-dessus. Plus de 10% de la population ferneysienne n'est pas déclarée à Ferney-Voltaire."

Des conséquences sur le budget de la ville

Si Daniel Raphoz se bat pour faire valoir ses chiffres, c'est que l'enjeu financier est de taille. "Cela veut dire derrière que les dotations ne sont pas adaptées à une réalité de population. On parle de représentativité au sein des collectivités locales, des agglomérations ou des communautés de communes. C'est un vrai problème (…) Le budget, c'est l'acte principal dans une collectivité. Il faut avoir des finances qui soient ajustées par rapport à une réalité de terrain, à une réalité démographique. Donc là ça n'est pas le cas "

L'élu a déposé un recours et demande l'arbitrage du gouvernement.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.