Grippe aviaire : extension de la zone de contrôle à toute la Dombes

© Anne-Marie Baillargé Francetv
© Anne-Marie Baillargé Francetv

Après la découverte de plusieurs cadavres d'oiseaux sauvages porteurs du virus de l'influenza aviaire en janvier et février, le préfet de l'Ain a étendu la Zone de contrôle temporaire à l'ensemble des communes de la Dombes.

Par Christian Conxicoeur

Le 10 janvier 2017, un premier cas d’influenza aviaire hautement pathogène a été confirmé sur deux cygnes d’un étang de Bouligneux. Après plusieurs semaines sans découvertes dans la faune sauvage, ce sont successivement les communes de Birieux (1 oie cendrée), Le Montelier (1 oie cendrée), Douvres (1 héron) où de tels cas ont été détectés depuis le 1er février. Enfin, plusieurs cygnes ont été trouvés morts le 4 février sur les communes de Marlieux (9) et Versailleux (1) et sont également porteurs du virus de l’influenza aviaire.

La zone des étangs sous surveillance

Toutes ces communes sont situées dans la zone humide de la Dombes qui se caractérise donc actuellement par une présence significative de la pathologie dans l’avifaune.

Si les précautions prises par les professionnels ont permis jusqu’à présent d’éviter la transmission du virus aux élevages de volailles, la préfecture estime qu'il convient quand même de renforcer les mesures destinées à prévenir l’apparition de l’influenza aviaire hautement pathogène dans les exploitations du département.

Renforcer la vigilance, jusque là payante

C'est pourquoi le préfet de l’Ain a élargi la Zone de contrôle temporaire (ZCT) vis-à-vis de l’influenza aviaire hautement pathogène sur l’ensemble des communes de la Dombes.

Dans ces communes la mobilisation de la profession agricole et des vétérinaires mandatés par l’État sera renforcée pour respecter les mesures de confinement et de biosécurité. 

Sur le même sujet

Les + Lus