Incendie d'une voiture à la gendarmerie de Belley : les malfaiteurs voulaient faire disparaître des preuves

Ils ont pris tous les risques pour éliminer des éléments compromettants. Dans la nuit de mardi à mercredi dernier, des hommes sont entrés par effraction sur la parking de la caserne Subuet, à Belley, pour mettre le feu à un véhicule volé saisi dans la rue. Des armes étaient cachées à l'intérieur.

Le grillage d'enceinte n'a pas résisté à leur détermination, pas plus que le véhicule abandonné sur la voie publique et que les gendarmes avaient fait enlever dans la journée. Dans cette voiture, déclarée volée à Saint-Etienne, les militaires avait découvert "une ou deux armes de poing", selon le Procureur de Bourg-en-Bresse, Christophe Rode. C'est sans doute pour effacer toute trace (empreintes digitales ou ADN) que des malfaiteurs n'ont pas hésité à l'incendier.

Leur objectif : passer avant la police scientifique 

D'après le parquet, le véhicule et son contenu avaient été laissés intacts dans la cour de la caserne en attendant la venue, prévue le lendemain, des techniciens de police scientifique. Le feu l'a détruit à 80%.

Les faits se sont déroulés dans la nuit du 3 au 4 janvier dans l'enceinte de la gendarmerie de Belley qui regroupe la compagnie et l’escadron de gendarmerie mobile. Dans l'obscurité, la vidéosurveillance n'a pas permis de déterminer combien de personnes étaient présentes. Elles ont pris la fuite.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité