Le challenge des pompiers de l'Ain pour raviver la flamme du soldat inconnu à Paris et la ramener à Oyonnax

Ce mardi, 20 pompiers de la caserne d'Oyonnax vont prendre la route de Paris pour raviver, sous l'Arc de Triomphe, la flamme sur la tombe du soldat inconnu. Ils parcourront ensuite les 500 km retour à pied ou à vélo pour la rapporter au Monument aux morts d'Oyonnax, à l'occasion des 80 ans du défilé du 11 novembre 1943.

La ville d'Oyonnax a un rapport tout particulier au 11 novembre. En 1943, des résistants des environs se sont livrés à une démonstration de force au nez et à la barbe de Vichy et de l'occupant. Prenant le risque de quitter leur maquis du Haut-Bugey en plein jour, ils ont défilé en direction du Monument aux morts de la ville pour y rendre un hommage patriotique aux combattants tombés pendant la Première Guerre mondiale.

On célèbre cette année les 80 ans de cet acte héroïque qui témoigna à l'époque de la force et de la détermination de la Résistance à combattre l'occupation. Les pompiers du centre d'incendie et de secours d'Oyonnax ont souhaité participer à la commémoration de ce coup d'éclat par une action exceptionnelle. Une vingtaine d'entre eux sera sous l'Arc de Triomphe à Paris, ce 7 novembre 2023, pour raviver la flamme du soldat inconnu parmi 200 participants.

Au nom du devoir de mémoire

Si l'aller est motorisé, le retour se fera à la force du mollet : 4 jours de raid, des étapes de 30 km par jour en moyenne, parcourues à vélo ou en course à pied. Une initiative portée par le dépassement de soi, au nom du devoir de mémoire, et avec l'envie de mener un projet intergénérationnel. Retraités et actifs, coureurs et accompagnateurs, ils se sont donné pour mission de rapporter la flamme du soldat inconnu jusque dans l'Ain.

Depuis la Seine-et-Marne, en passant par Saumur-en-Auxois, puis Dole et Saint-Claude, ils retrouveront, au matin du 11 novembre, la prairie d'Echallon où un monument commémore les Maquis de l'Ain et du Haut-Jura. Rejoints par une dizaine de collègues du secteur, ainsi que par 20 jeunes sapeurs-pompiers du Haut-Bugey et 46 cadets de la Sécurité civile des collèges Ampère et Lumière d'Oyonnax, ils participeront à une première cérémonie. 

La dernière étape de ce périple se fera ensuite à pied et en compagnie de tous ceux qui souhaiteront s'y joindre. Une marche à destination du cimetière d'Oyonnax où se trouve désormais le Monument aux morts, celui-là même que les Maquisards avaient fleuri le 11 novembre 1943. La flamme rapportée de Paris viendra alors rallumer celle d'Oyonnax.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité