Le tribunal donne raison aux opposants, le projet du pont "Jacques-Chirac" entre l'Ain et la Saône-et-Loire est suspendu

Publié le Mis à jour le
Écrit par E.B.
Le pont actuel de Fleurville doit être remplacé par un nouveau pont baptisé pont Jacques Chirac.
Le pont actuel de Fleurville doit être remplacé par un nouveau pont baptisé pont Jacques Chirac. © CATHERINE AULAZ / MAXPPP

A la suite d'un dépôt en référé de l'association Bien vivre à Replonges, le tribunal administratif de Lyon a suspendu le projet de construction d'un nouveau pont, en remplacement de celui de Fleurville, construit à cheval entre l'Ain et la Saône-et-Loire.

La construction du nouveau pont Jacques Chirac, prévue pour remplacer l'actuel pont de Fleurville qui relie la Saône-et-Loire et l'Ain, n'aura pas lieu de sitôt. Le juge des référés du tribunal administratif de Lyon a donné raison, jeudi 21 octobre, aux membres de l'association Bien vivre à Replonges. Ces derniers, vivement opposés au projet, avaient déposé une requête en référé pour stopper son avancement. 

Le projet suspendu 

Le Tribunal administratif a donc demandé la suspension de l’arrêté inter-préfectoral du 28 juin 2021, signé par les Préfets de la Saône-et-Loire et de l’Ain, qui accordait l’autorisation environnementale relative à la construction du pont. Principal motif ? Un doute quant à son impact possible sur les espèces protégées, avancé comme un risque majeur par l'association Bien vivre à Replonges. 

Les deux départements ont déclaré "prendre acte" de cette décision de justice, tout en faisant part de leur mécontentement dans un communiqué : "Notre projet repose d’abord sur un constat partagé par tous : le pont actuel, construit en 1899, ne permet plus une circulation des habitants et des marchandises en toute sécurité. Il peut d’ailleurs être fermé à tout instant si la situation devait se dégrader", note Guy Billoudet, vice-président du Département de l’Ain en charge des routes et de la mobilité.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.