Viriat, cette commune où on fête le 14 juillet... En août !

A Viriat dans l'Ain, pour des raisons historiques cocasses, la célébration de la prise de la Bastille du 14 juillet est fêtée deux semaines plus tard. Et le village n'a pas l'intention de changer la date. 
Même si cette année, la crise sanitaire a perturbé les festivités, chaque année, toute la France fête le 14 juillet. Toute ? Non, un village résiste encore et toujours. A Viriat, dans l'Ain, on ne célèbre pas la fête nationale le 14 juillet, mais 2 semaines plus tard.

 

Une fête quand même

La commune de Viriat, où vivent près de 7 000 habitants, n'organise rien de particulier à l'occasion du 14 juillet. Mais ce n'est pas par esprit rebelle ou par convictions monarchistes. Viriat commémore bien la prise de la Bastille du 14 juillet 1789, symbole de la fin de la monarchie absolue. Mais elle le fête un peu plus tard, en toute légalité, et ce depuis Louis XVI. Le 11 juillet 1880, le conseil municipal de Viriat a en effet pris un arrêté municipal entérinant le report de la célébration de la Fête nationale au premier dimanche d'août, bien que la loi Raspail de juillet 1880, institue la commémoration de la prise de la Bastille le 14 juillet.  

 

La moisson n'attend pas

Les services de la mairie de Viriat évoquent plusieurs hypothèses pour expliquer cet étonnant décalage de date. Certains estiment qu'il serait dû au temps qu’aurait mis l’annonce de la prise de la Bastille à parvenir aux Viriatis. En effet, les représentants du Tiers-État de la Bresse qui siégeaient à l’Assemblée constituante depuis le 9 juillet 1789 ne seraient revenus dans la commune qu'à la fin du mois de juillet pour annoncer la nouvelle aux habitants. Mais cette hypothèse semble insuffisante, car d'autres communes distantes se retrouvaient dans la même situation. L'hypothèse privilégiée par la mairie, c'est que les agriculteurs, à l'époque, étaient en pleines moissons. Pas le temps pour la fête. Ils ont alors préféré attendre la fin des moissons pour fêter l'évènement. 

 

Cette année, le 14 tombe le 2

Depuis et pour toujours, la date n'a plus bougé : le 14 juillet a lieu le 1er dimanche d'août. Cette année, le 14 juillet tombe donc le 2 août. Et dans le village, personne ne se pose de question. "C'est ancré comme ça, on n'a jamais eu de remarques. C'est une tradition maintenant, c'est comme ça ici. Ce n'est pas une fierté mais quand même, c'est une particularité qu'on met en avant", confie un membre de la mairie. Reste que cette année, comme partout en France, la crise sanitaire vient perturber le programme. Les festivités sont revues à la baisse : les repas gourmands ne seront pas partagés, la présence de la fanfare est compromise, et le tir du feu d'artifice reste incertain pour l'heure... Mais même réduite, une fête aura bien lieu le 2 août. Pas question de décaler. A Viriat, on ne transige pas sur la date.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture société