• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Dans l’Allier, ces projets de parcs éoliens qui divisent

Dans l’Allier, deux projets de parcs éoliens sont au cœur d’une polémique dans la montagne bourbonnaise. / © CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Dans l’Allier, deux projets de parcs éoliens sont au cœur d’une polémique dans la montagne bourbonnaise. / © CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Dans l’Allier, deux projets de parcs éoliens sont au cœur d’une polémique dans la montagne bourbonnaise. Des habitants s’opposent à l’installation de ces éoliennes dans les bois du Bizin, sur les communes du Mayet-de-Montagne et de Ferrières-sur-Sichon.

Par Olivier Martinet

Lors de la présentation de son plan de transition écologique, Emmanuel Macron a annoncé plusieurs mesures, dont le triplement, d’ici 2030, de la capacité du parc éolien en France. Mais ça ne sera pas simple. Sur le terrain, ces projets ne sont pas toujours bien accueillis. Les promesses de retombées se heurtent souvent à l'opposition d'une partie des habitants. C’est le cas dans l’Allier, dans les bois du Bizin, sur les communes du Mayet-de-Montagne et de Ferrières-sur-Sichon, où deux projets ne font pas l’unanimité.

Aussi,le torchon brûle au Mayet-de Montagne entre les élus et les opposants au projet de parc éolien. Loin de s'emballer sur des retombées incertaines, le maire veut d'abord des garanties. « Il y a un accord pour faire une étude mais pas un projet définitif. Le projet définitif se fera que si les mesures de vent sont acceptables », précise  Gilles Durantet, maire du Mayet-de-Montagne

Les opposants ont monté une association qui met en avant l'aspect peu esthétique et les déclarations de l'agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie qui affirme que l'Allier est l’un des départements les moins ventés de France. « Même le vent n'en veut pas » ironise le tract des opposants.
« C’est moche ? Oui et non, c’est une histoire de goût. La montagne bourbonnaise surnommée la petite Suisse par tous nos promoteurs touristiques est en train de devenir l’emplacement des crucifix car des croix qui ne tournent pas sont des crucifix », fait remarquer Pierre-Yves Guedon, président de l'association "SOS Bois Bizin"
 

Des retombées économiques



Pour la commune, le projet reste tentant. Selon les différentes interprétations, chaque éolienne rapporterait 40 000 euros. « Ici, on est dans une zone économiquement faible. Vous avez une possibilité de retombées. Aussi, il faut faire feu de tout bois », reconnaît le maire du Mayet-de-Montagne.
C’est au milieu des bois, à au moins 800 mètres de la première habitation, que pourraient être implantées les 4 éoliennes prévues. Du pain bénit pour les opposants qui accusent les élus, "supposés propriétaires" de ces terrains, de prise illégale d'intérêts.

Du côté de Saint-Nicolas-des-Biefs, 7 éoliennes fonctionnent aujourd'hui à la grande satisfaction du maire. « Quand les éoliennes ont été installées, on a touché l’imposition forfaitaire sur les énergies de réseau qui a remplacé dans ce domaine économique l’ancienne taxe professionnelle. Bien évidemment, c’est une ressource propre de la commune qui est importante », se félicite le maire Jacques Bletery.

Plusieurs projets de parcs éoliens sont prévus un peu partout dans la montagne bourbonnaise. Pour l'heure la petite Suisse attend tranquillement de connaître son futur visage.
 

Sur le même sujet

Top 14 : Franck Azéma analyse la défaite de l'ASM en finale contre Toulouse

Les + Lus