Allier : la montagne bourbonnaise cartographiée pour une course d'orientation

Les environs de la Loge des Gardes, au sud du département de l'Allier, sont sillonnés par des cartographes venus de Tchéquie. Ils préparent des cartes pour la course d'orientation qui s'y tiendra en mai 2018. / © Stéphanie Vinot/France 3 Auvergne-Rhône-Alpes
Les environs de la Loge des Gardes, au sud du département de l'Allier, sont sillonnés par des cartographes venus de Tchéquie. Ils préparent des cartes pour la course d'orientation qui s'y tiendra en mai 2018. / © Stéphanie Vinot/France 3 Auvergne-Rhône-Alpes

Les montagnes bourbonnaises seront en mai 2018 le théâtre du raid d’orientation international Obivwak, qui se déroulaient à l’accoutumée chez le voisin alpin. En cette fin octobre, des cartographes tchèques investissent les lieux pour préparer les cartes qui serviront à l'épreuve.

Par V.P.

Le Tchèque est une langue que le promeneur n’a pas l’habitude d’entendre au cœur de la montagne bourbonnaise. Arrivés de ce pays d'Europe centrale, un groupe de cartographes arpente la zone de la Loge des gardes, à l’extrême sud du département de l’Allier.
 
Ils ont été choisis pour établir les cartes qui seront utilisées lors de la course d'orientation O'biwak, qui aura lieu en mai 2018. Ensemble, ils répertorient les éléments du paysage qui vont serviront aux participants de la course. Car pendant les deux jours de compétition, les participants devront se rendre d’un point A à un point B en totale autonomie.

« Mon chef d’équipe était venu ici pour faire une carte pour la course d’orientation, il y a trois ou quatre ans, raconte Tereza Pribylova, l'une de ces cartographes. Tous les autres membres du groupe sont proches de ce sport car ils en faisaient lorsqu’ils étaient jeunes. »





 
Jan Potstejnsky a été l'entraîneur d'un champion d’Europe junior. Aujourd'hui, avec huit autres cartographes et coureurs d'orientation de son pays, il a pour mission de quadriller un secteur de 42 km²… en seulement dix jours.
 
« J’ai besoin de faire savoir aux participants s'ils peuvent courir rapidement dans le paysage, explique-t-il. Les repères qu'on est en train de mettre dans la carte doivent suffisamment importants et visibles pour que le coureur puisse être sûr de les retrouver dans la nature. »


Une course qui compte pour les championnats de France



L’O'bivwak subit elle aussi la fusion des régions françaises : Pour sa 37e édition, elle s’exporte donc en Auvergne, alors qu’elle se tenait traditionnellement chez les voisins rhônalpins.
 
La course attire des équipes de deux de tous niveaux. « Le public sportif et averti va rechercher la performance, explique Yohann Le Goff, président du Comité départemental de course d’orientation de l’Allier. Les parcours les plus difficiles peuvent aller jusqu’à 20 kilomètres chaque jour, pendant deux jours. Et ça compte pour le championnat de France de course d’orientation ! »


►Notre reportage, à la Loge des gardes (Laprugne, Allier)
Allier : la montagne bourbonnaise cartographiée pour une course d'orientation
Intervenants : Tereza Pribylova, assistante cartographe ; Jan Potstejnsky, cartographe ; Yohann Le Goff, président du Comité départemental de course d’orientation de l’Allier. - France 3 Auvergne-Rhône-Alpes - Reportage : Stéphane Vinot et Anne-Claire Huet. Montage : Didier Robert.



Sur le même sujet

Isère : la carrière du Pont-Barrage, une future aire de grand passage pour les gens du voyage ?

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne