INSOLITE. Des pieds de cannabis accrochés au grillage d'une gendarmerie de l'Allier

Les gendarmes de la brigade de Cérilly (Allier) ont fait une bien étrange découverte mardi 21 septembre : des plants de cannabis ont été accrochés au grillage de la gendarmerie. Non sans humour, les militaires remercient le livreur anonyme et l’invitent à leur donner plus d’informations.

Mardi 21 septembre, les gendarmes de la brigade de Cérilly (Allier) ont reçu un cadeau bien inhabituel : ils ont découvert, à l’ouverture des locaux, des plants de cannabis accrochés au grillage de leur gendarmerie. Ils se sont amusés de cette trouvaille dans un post Facebook : « Une livraison un peu particulière... A l'ouverture de la brigade ce matin, les gendarmes de Cérilly ont découvert, à leur grande surprise, un cadeau un peu spécial... Meuh non pas sous le sapin (ce n'est pas encore la période... un peu de patience enfin... ) Devinez quoi !!!!! On vous le donne en mille... Une dizaine de pieds de cannabis déposés par un livreur anonyme. »

« C’est assez rare comme situation. La brigade de Cérilly, l’année dernière, avait fait pas mal de saisies de cannabiculture et on avait posté ce type de saisie sur les réseaux sociaux à l’époque. Peut-être que c’est quelqu’un qui a remarqué cette plantation et qui s’est dit qu’il allait la déposer chez nous pour qu’on puisse faire l’enquête », rapporte la cheffe d’escadron Blaising. « Le secteur de Cérilly est assez boisé. Il y a potentiellement des jardiniers amateurs qui font pousser des plants de cannabis dans ces zones. Il est possible que ce soit un promeneur qui ait trouvé ça et qui nous les a déposés », ajoute-t-elle.

Un livreur mystérieux

La gendarmerie l'assure, le livreur ne sera pas inquiété : "Si le livreur pouvait se manifester pour nous aiguiller dans notre enquête. On ne lui fera rien. C’est juste pour savoir où il les a trouvés et qu’on puisse remonter à la source », indique la cheffe d’escadron Blaising. Dans leur post facebook, les gendarmes remercient le livreur "d'avoir retiré ces plants de la circulation. Ils ont été détruits dans le cadre d'une procédure judiciaire. Et maintenant un appel au livreur ! Si vous lisez ces quelques lignes, n'hésitez pas à prendre contact avec nous en composant le 17 afin de nous en dire plus sur le lieu de sa découverte. Promis on ne vous mangera pas ».

Les habitants invités à témoigner

Sur les réseaux sociaux, les habitants sont également invités à fournir tout renseignement utile, selon la cheffe d'escadron : « On espère avoir des retours de gens qui sont passés devant la brigade et qui puissent nous dire qu’à telle ou telle heure, ils n’ont rien vu. Ça nous permettrait de réduire le champ d’action". Et les habitants jouent le jeu : "Suis passée devant ce matin avant 7h15 et je n’ai rien vu", peut-on lire dans les commentaires. Un noël avant l’heure pour les gendarmes qui pourront peut-être mettre la main sur la ou les personnes qui ont fait pousser ces plants grâce à cet indice.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
drogue faits divers insolite