Allier : un habitant de Prémilhat lègue 150 000 euros à la commune

La commune de Premilhat (Allier) a reçu des terrains et une belle somme de la part d'un généreux habitant, décédé en mai 2017. / © Bernard Pozzoli; Damien Meyer/AFP
La commune de Premilhat (Allier) a reçu des terrains et une belle somme de la part d'un généreux habitant, décédé en mai 2017. / © Bernard Pozzoli; Damien Meyer/AFP

Habitant historique de Prémilhat, un agriculteur a légué à sa mort 150 000 euros et des terres agricoles à  sa commune, située aux portes de Montluçon dans l'Allier. La Mairie, pour qui la somme représente 10% du budget annuel, réflechit à la façon de rendre hommage à cet homme "discret".

Par Valentin Pasquier

Un généreux habitant a offert un beau cadeau à la commune de Prémilhat, dans l'Allier. Avant son décès, survenu en mai 2017, Marcel L., agriculteur, a décidé de léguer la moitié de ses biens à cette petite ville, située aux portes de Montluçon, dans laquelle il a toujours vécu. L'héritage se compose de près de 150 000 euros de liquidités et des terres agricoles et constructibles.


Nous réfléchissons aussi à lui rendre hommage d'une autre manière.

Bernard Pozzoli, maire PS de Prémilhat


Après des mois de dialogue avec les notaires, Prémilhat a officiellement accepté la moitié de ce leg universel en conseil municipal jeudi 19 octobre. La Mairie s'est sentie honorée par ce geste. "C'était un homme discret, seul, qui n'avait malheureusement pas de familleraconte le maire PS de la ville, Bernard Pozzoli. Dans son testament, il a imposé une seule condition : que la Ville fleurisse pendant plusieurs années deux tombes. Nous réfléchissons aussi à lui rendre hommage d'une autre manière."

La somme léguée par ce généreux agriculteur représente un peu plus de 10% du budget annuel de la Ville, soit une petite fortune. Concernant l'héritage terrien, Prémilhat est aussi légataire universel à 50% : elle devra donc discuter avec les autres proprétaires pour lancer un éventuel projet d'aménagement. Marcel L. possédait de vastes terres agricoles, ainsi que 6 000 m² de terrain constructible, soit un peu moins qu'un terrain de football. 

Sur le même sujet

Isère : la carrière du Pont-Barrage, une future aire de grand passage pour les gens du voyage ?

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne