• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Montluçon : des jukebox dans les maisons de retraite pour stimuler la mémoire

Les maisons de retraite du centre hospitalier de Montluçon (Allier) s'équipent de bornes musicales et de juke box pour leurs résidents. / © Stéphanie Vinot/France 3 Auvergne
Les maisons de retraite du centre hospitalier de Montluçon (Allier) s'équipent de bornes musicales et de juke box pour leurs résidents. / © Stéphanie Vinot/France 3 Auvergne

La musicothérapie s'invite dans les maisons de retraite. A Montluçon (Allier), des bornes musicales et des jukebox animent les journées des résidents. Ce qui leur permet de travailler leur mémoire et d’atténuer les troubles du comportement.
 

Par BC

" Laisse moi vivre ma vie" : Emilienne a jeté son dévolu sur une chanson de Frédéric François. Dans sa maison de retraite à Montluçon dans l'Allier, elle peut désormais choisir sa chanson : "ça nous égaye. Je trouve ça très bien."

"On a pas tous les jours vingt ans" ,"Donnez nous mille colombes" : le jukebox propose 3000 titres. C’est aussi bien plus qu'une borne d'écoute puisqu'elle offre une multitude de jeu : karaoké, quizz ou blind test.

Les soignants constatent une amélioration de la mémoire, des troubles de l'humeur et du comportement. Avec l'arrivée de cette borne, la vie des résidents a changé : "Nos résidents se retrouvent plus souvent en groupe et sont moins isolés. La musique et le fait de chanter stimulent leur mémoire" explique Sophia Fauzar, gériatre.

Cette borne musicale est pleine de bienfaits mais se révèle très onéreuse. Le coût est de 6000 euros. Trois bornes ont déjà été achetées. L'espoir est d'en obtenir une quatrième afin d'équiper l'ensemble des structures du centre hospitalier accueillant des personnes âgées à Montluçon.
 
Montluçon : des jukebox dans les maisons de retraite
La musicothérapie s'invite dans les maisons de retraite. A Montluçon (Allier), des bornes musicales et des jukebox modernes animent les journées des résidents. Ce qui leur permet de travailler leur mémoire et d’atténuer les troubles du comportement. Intervenants : Emilienne Moreau Résidente MAPAD Lakanal, Thérèse Vernade Résidente MAPAD Lakanal, Sophia Fauzar Gériatre, Anne-Marie Tréglia Cadre du service gériatrie du centre hospitalier de Montluçon  - France 3 Auvergne - S. Vinot A.C. Huet


 

Sur le même sujet

David Kimelfeld

Les + Lus