Cet article date de plus de 3 ans

À Montluçon, le "plan anti hold-up" permet de rassurer les commerçants

La période de fin d’année est propice aux vols. Le traditionnel "plan anti hold-up" vient d’être activé à Montluçon, comme partout en France, jusqu'à mi-janvier. La police et la gendarmerie renforcent la sécurité autour des maisons mais aussi des commerces qui peuvent attiser les convoitises.
Noël est une période à risque pour les commerçants où ils deviennent des cibles de choix pour les braqueurs. À Montluçon, la police a doublé les patrouilles en ville et dans les centres commerciaux.

"C'est très rassurant, notamment en cette période où les magasins sont amenés à générer un chiffre d'affaire beaucoup plus important. Les risques sont plus importants et on se sent plus rassurer avec les forces de l'ordre qui tournent, qui font des patrouilles", explique Loïc Goninet, un commerçant.

Des commerces plus visés


En ces périodes de fêtes, les bijouteries, les parfumeries et les marchands de tabac sont les magasins les plus visés. Malgré tout, certains commerçants restent sereins.

"On est sur un marché qui est un peu plus à risque, car la revente est facile et nous avons des prix de vente qui sont assez importants. Mais il faut relativiser, on est à Montluçon, il faut être vigilant, mais dans l'ensemble, je n'ai pas de problème majeur", indique Jean-Philippe Dhumes, un commerçant.

Pour le commandant Bertrand Buisson, commissaire de police, le plan fonctionne : "Cela a une vocation préventive. Ce plan, au niveau national, a fait ses preuves, puisque le nombre de vols à main armée, l'infraction principalement ciblée, est en diminution depuis plusieurs années."

Excepté un vol dans un tabac la semaine dernière, la ville de Montluçon n'a pas subi de braquage depuis 2014.

durée de la vidéo: 01 min 37
À Montluçon, le "plan anti hold-up" permet de rassurer les commerçants ©France 3 Auvergne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité société