Allier : 10 000 personnes attendues au salon avicole d’Avermes

Du 1er au 3 novembre, une basse-cour géante se tient à Avermes, près de Moulins, dans l’Allier. / © Stéphanie Vinot / France 3 Auvergne
Du 1er au 3 novembre, une basse-cour géante se tient à Avermes, près de Moulins, dans l’Allier. / © Stéphanie Vinot / France 3 Auvergne

Du 1er au 3 novembre, une basse-cour géante se tient à Avermes, près de Moulins, dans l’Allier. Avec plus de 7 000 animaux, cela faisait 10 ans qu'un rassemblement de cette envergure n'avait pas eu lieu en France
 

Par C. L avec Stéphanie Vinot

A Avermes, près de Moulins dans l’Allier, se tient du 1er au 3 novembre un salon avicole. Les juges vont de cage en cage patiemment. Il a fallu en mobiliser une centaine pour ausculter en moins de 6 h les 7 300 animaux, un chiffre record. Chez les pigeons, les plus nombreux, il s'agit même du grand rendez-vous annuel. Romaric Puthod, juge colombicole, explique : « Aujourd’hui c’est reconnaître le travail de toute une saison des éleveurs amateurs et puis trouver le meilleur sujet au milieu des 5 000. C’est comme une petite aiguille au milieu d’une grosse botte de foin ».

150 prix attribués

Au total, 150 prix vont être attribués, notamment celui, très prestigieux, du Président de la république qui récompense le plus bel animal toutes races confondues. Les éleveurs viennent parfois de très loin : Adrian Garcia a voyagé depuis Barcelone avec 30 tourterelles. Des concours comme ça, en Espagne, ça n'existe pas. Il raconte : « Etre ici c’est un honneur parce que ici c’est comme l’université des tourterelles. Chaque jour que je passe ici est un jour où j’apprends beaucoup de choses. L’idée est d’apprendre le maximum possible ». Cela fait 10 ans qu'un rassemblement d'une telle envergure n'a pas eu lieu en France.

Un public assez proche de la nature

Dans l'Allier, les organisateurs ont voulu voir les choses en grand en convoquant, à côté des pigeons, poules, lapins et coqs. Vincent Chéradame, vice-président de la communication de l'Union avicole bourbonnaise, affirme : « Les différentes volailles vont apporter un public qui est assez proche de la nature. Il y a des personnes qui vont vouloir recycler leurs déchets naturellement, qui vont vouloir avoir de belles poules pour faire des œufs, parfois de couleurs différentes ». Le salon avicole à Avermes espère attirer 10 000 visiteurs jusqu'à dimanche 3 novembre.
 

Sur le même sujet

Les + Lus