• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Allier : comment combler la pénurie de main d’œuvre dans le numérique ?

Dans l'Allier, 18 demandeurs d'emploi bénéficient d'une formation gratuite de 8 mois pour apprendre le métier de référent digital. / © A.C. Huet / France 3 Auvergne
Dans l'Allier, 18 demandeurs d'emploi bénéficient d'une formation gratuite de 8 mois pour apprendre le métier de référent digital. / © A.C. Huet / France 3 Auvergne

La pénurie de main d'oeuvre dans le secteur du numérique touche toute la France. Dans l'Allier, la formation "Digit'Allier" permet à 18 demandeurs d’emploi de se former gratuitement.
 

Par BC

Pôle emploi recense plus de 75.000 projets de recrutement sur les métiers de l'informatique au niveau national. L'Etat a initié un plan de formation aux métiers du numérique à destination des demandeurs d'emploi non diplômés et des jeunes éloignés du monde du travail.

Dans l'Allier, la formation "Digit'Allier" est portée par la Fondation Agir contre l'exclusion. Elle bénéficie du  label "Grande école du numérique" décerné par le ministère du travail. Elle permet à 18 demandeurs d'emploi, de se former gratuitement.Cette formation a été mise en place par la Fondation Agir contre l’exclusion.

DES METIERS D'AVENIR

Depuis le 29 avril 2019 jusqu'au 7 janvier 2020, ils apprennent le métier de référent digital : code, construction d’un site web, e-commerce, community management. Agés de 18 à 58 ans, ils bénéficient de six mois de théorie et de deux mois de stage pratique. 

A Moulins, Aurélia Sciacca, jeune maman en reconversion professionnelle, a saisi cette opportunité pour changer de vie dans le but de créer sa propre entreprise: "J'ai
travaillé pendant trois ans pour un grand groupe de sport. J'ai toujours été attirée par l'univers du numérique et là on entre dans l'ère de la transformation digitale. J'ai postulé à cette formation car c'est une opportunité à ne pas rater.
"

Les petites et moyennes entreprises de l'Allier cherchent à recruter dans le secteur du numérique. Au terme de la première formation organisée sur ce territoire, 80 % des apprenants ont décroché un emploi ou poursuivi leur formation.

Sur le même sujet

En Haute-Loire, face au changement climatique, les agriculteurs s’adaptent

Les + Lus