Moulins : pourquoi les chauffeurs de bus ont débrayé

Mercredi 16 octobre, les chauffeurs de bus de la ville de Moulins dans l’Allier ont débrayé. / © Jean-Marc Collot
Mercredi 16 octobre, les chauffeurs de bus de la ville de Moulins dans l’Allier ont débrayé. / © Jean-Marc Collot

Mercredi 16 octobre, les chauffeurs de bus de la ville de Moulins dans l’Allier ont débrayé. Ils dénoncent une dégradation de leurs conditions de travail depuis l’arrivée d’un nouveau prestataire.
 

Par Catherine Lopes

A Moulins, dans l’Allier, la circulation des bus a été perturbée mercredi 16 octobre de 9h à 14h. Si 17 chauffeurs de bus sur 39 ont choisi de débrayer, c’est parce qu’ils dénoncent une dégradation de leurs conditions de travail depuis que l’entreprise Kéolis a pris en charge le réseau de bus de la ville, le 1er septembre. Jean-Marc Collot, délégué syndical CGT, explique : « Depuis la nouvelle offre de la communauté d’agglomération, tout s’est dégradé pour les usagers et les conducteurs. On nous avait promis des bus plus récents. Or certains affichent 800 000 km au compteur, n’ont pas la climatisation et sont vétustes. De plus nos journées de travail sont allongées ».

Une situation anxiogène

Il ajoute : « Nous n’avons plus de dispositif pour les caisses, nos articulations sont usées. Il y a de nombreux collègues absents. On compte une dizaine d’arrêts maladie et 2 accidents du travail depuis le 1er septembre. A cela s’ajoute une baisse de salaire de 40 à 80 euros selon la catégorie de personnels. Cette situation est anxiogène ». Selon le délégué syndical CGT, les usagers seraient aussi touchés par l’arrivée du nouveau prestataire Kéolis, car une partie des zones desservies par les bus aurait été supprimée.

Une pétition lancée

Les chauffeurs de bus ont lancé une pétition afin de dénoncer les mauvaises conditions de transport. D’après la CGT, 1 100 signatures ont été recueillies en un peu d’un mois. Le syndicat invite les usagers à manifester le 25 octobre à 17 h devant la salle des fêtes de Moulins, où se tiendra un conseil communautaire. Nous avons contacté la direction de Kéolis mais nous n’avons pas encore eu de réponse.
 

Sur le même sujet

Chorale de Roanne/ASVEL : 69-73

Les + Lus