Pauline Rivière, candidate En Marche dans l'Allier, pour une démission du ministre Richard Ferrand

Publié le Mis à jour le
Écrit par Virginie Cooke

La candidate de La République en Marche dans la 1ère circonscription de l’Allier, Pauline Rivière, s’est prononcée en faveur d’une démission du ministre Richard Ferrand qui soupçonné de favoristisme lorsqu'il dirigeait les mutuelles de Bretagne. 

Lors de l’enregistrement de l’émission « Dimanche en politique », la candidate de la République en Marche dans la 1ère circonscription de l’Allié, Pauline Rivière, a été interrogée sur l’affaire Ferrand. Le parquet de Brest a décidé d’ouvrir une enquête préliminaire le 1er juin. Le ministre de la Cohésion des territoires est soupçonné de favoritisme lorsqu'il était à la tête des mutuelles de Bretagne. 

Jean-Yves Vif, journaliste à La Montagne, lui pose la question suivante :

« Vous à titre personnel ? En tant que candidate, vous vous êtes engagée pour le renouvellement, vous vous êtes engagée pour une autre manière de faire de la politique, et même si la justice ne s’est pas encore prononcée du côté des mutuelles, du côté de l’emploi, il y a des choses qui sont avérées »

"Si j'étais à la place de monsieur Ferrand, je démissionerais" 



Pauline Rivière, la candidate de la République en Marche lui répond :

"si je dois me prononcer là-dessus et je serai très claire, je pense que l’enjeu aujourd’hui est vraiment primordial, on a besoin d’une majorité présidentielle pour pouvoir appliquer notre programme. Et si j’étais à la place de monsieur Ferrand, je démissionnerais de mon poste de ministre pour éviter de prendre le risque de décevoir les Français et ne pas pouvoir mettre en place ce beau projet qu’a proposé Emmanuel Macron pour la France ».


durée de la vidéo: 00 min 47
Pauline Rivière, la candidate En Marche la République dans la 1ère circonscription de l'Allier pour une démission de R.Ferrand