Samuel Paty : l'émouvant hommage dans l'ancien lycée où il a étudié

Publié le
Écrit par C. L avec Véronique Buson

Vendredi 15 octobre, tous les établissements de France ont commémoré l'assassinat de Samuel Paty, ce professeur d'histoire-géographie victime il y a un an du terrorisme islamiste. La cérémonie était particulièrement émouvante dans le lycée Théodore de Banville à Moulins où il a fait ses études.

Ce vendredi 15 octobre, tous les établissements scolaires de France étaient appelés à rendre hommage à Samuel Paty. Le 16 octobre 2020, ce professeur d’histoire-géographie était assassiné par un terroriste, devant le collège du Bois-de-l'Aulne, à Conflans-Sainte-Honorine. Avant d’être enseignant, il avait fréquenté les bancs du lycée Théodore de Banville à Moulins, il y a 30 ans. Un an après son assassinat, dans son ancien lycée, seuls les élèves ont pris la parole pour saluer sa mémoire. Les lycéens qui le souhaitaient ont pu s'exprimer librement. Un hommage qui rappelle les valeurs de la liberté. Valentin Prodault, 16 ans, souligne : « C’était important de rappeler les valeurs que l’école nous inculque. C’est ce que faisait Samuel Paty en montrant les caricatures. Cet hommage s’inscrit dans la durée et c’est quelque chose qu’on n’oublie pas. Il s’agit d’un devoir de mémoire en quelque sorte ». Elisabeth Chéneau, 17 ans, indique « On sait que Samuel Paty est mort à cause d’une caricature qu’il a montrée à ses élèves. C’est très touchant. Ce n’est pas normal. Pour nous, c’est horrible qu’une personne soit morte uniquement pour avoir montré un dessin. Ca nous montre que les valeurs de liberté qu’on nous inculque à l’école sont fragiles, même dans notre société ».

 

Vendredi 15 octobre, toutes les écoles et les établissements de France ont commémoré l'assassinat de Samuel Paty, ce professeur d'histoire-géographie victime il y a un an du terrorisme islamiste. La cérémonie était particulièrement émouvante dans le lycée Théodore de Banville à Moulins où Samuel Paty a fait sa scolarité de lycéen, il y a 30 ans. Intervenants : Valentin Prodault, 16 ans / Elisabeth Chéneau, 17 ans / Olivia Paris, 17 ans Equipe : V. Buson / C. Darneuville / P. Raclet

Un arbre particulier en mémoire de l'enseignant

Les élèves ont aussi décidé, pour honorer la  mémoire de Samuel Paty, de planter un arbre. Mais pas n'importe lequel : un ginkgo biloba. Olivia Paris, 17 ans, raconte : « L’année dernière nous avions été très choqués par l’événement qui s’est produit  et par le fait que ce soit un ancien élève de notre lycée. Je venais d’être élue au conseil de la vie lycéenne et j’ai cherché une solution pour rendre hommage à Samuel Paty, pour qu’il y ait un travail de mémoire qui se fasse. En échangeant avec des membres de ma famille, quelqu’un m’a raconté l’histoire du ginkgo biloba, qui était le seul arbre à avoir survécu à la bombe atomique d’Hiroshima, le 6 août 1945. J’ai pensé que ce serait une belle façon de lui rendre hommage ».

 

Un hommage en musique

L'arbre aux mille écus pourra s'épanouir et porter la mémoire de Samuel Paty sous les yeux de plusieurs générations d'élèves. Cet arbre peut vivre plus de 1000 ans. Après la lecture de poèmes, la cérémonie s’est achevée par la diffusion de « One », du groupe U2. Cette musique avait été choisie par les parents de Samuel Paty lors de l’hommage national en 2020.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité