• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

SORTIES. Le PAL dans l’Allier ouvre ses portes avec deux nouvelles attractions

Un des sept loups du Canada, déambule dans cette nouvelle forêt aménagée cette année, au parc d'attractions et animalier du PAL dans l'Allier, samedi 13 avril 2019. / © France 3 Auvergne
Un des sept loups du Canada, déambule dans cette nouvelle forêt aménagée cette année, au parc d'attractions et animalier du PAL dans l'Allier, samedi 13 avril 2019. / © France 3 Auvergne

Le parc d’attractions et animalier du PAL dans l'Allier ouvre ses portes ce samedi 13 avril. Après un taux de fréquentation record l'année dernière, deux nouvelles attractions sont à découvrir cette saison.

Par France 3 Auvergne

C’est l’ouverture ce samedi 13 avril 2019 du parc d’attractions et animalier du PAL, dans l’Allier. Avec plus de 640 000 visiteurs l'an dernier, le PAL est le premier site touristique d'Auvergne-Rhône-Alpes avec ses cinquante hectares de nature, ses vingt-neuf attractions et ses sept-cents animaux. Tous les ans le parc compte de nouvelles attractions ou de nouveaux animaux. Deux nouveautés sont à découvrir cette année.

Première nouveauté : la Forêt des loups du Canada. Les sept loups du Canada ont une petite forêt d’un hectare avec une rivière et plein de cachettes. De quoi ravir la meute du PAL qui se porte bien. "On les a anesthésié pour les déplacer. Ils sont tous couchés dans l’enclos zen, tranquilles" déclare Rosemary Moigno, vétérinaire du parc.

Autre nouveauté du côté des attractions avec les "Ailes du Yukon", qui reproduit les sensations de pilotage d'un deltaplane et dont la hauteur de vol peut atteindre six mètres de haut.

 
Les "Ailes du Yukon" est une des nouveautés 2019 du PAL, samedi 13 avril 2019. / © France 3 Auvergne
Les "Ailes du Yukon" est une des nouveautés 2019 du PAL, samedi 13 avril 2019. / © France 3 Auvergne
 

Le PAL : cinquième parc d’attractions français


Chaque année le parc investit beaucoup pour rester attractif. L’année dernière, plus de six millions d'euros ont été mobilisés. "La clef du succès du parc est l’investissement car il est situé dans une zone faiblement peuplée. On est le cinquième parc français car on a dynamisé notre croissance par l’investissement, en investissant chaque année 30 à 50% de notre chiffre d’affaire", explique Arnaud Bennet, PDG du PAL.

Prochain projet : un complexe hôtelier de trois-cents lits au milieu des girafes et des rhinocéros va voir le jour d'ici deux ans, pour répondre à la demande de ceux qui veulent rester plusieurs jours sur place.
 

Sur le même sujet

Interview avocat sur la gratuité des transports scolaires

Les + Lus