Dans l’agglomération de Vichy, ils se font passer pour des policiers ou des agents EDF pour voler leurs victimes

Jeudi 5 mars, la police nationale de l’Allier a lancé un appel à la vigilance suite à des vols par ruse dans l'agglomération de Vichy. / © Delphine Cros / FTV
Jeudi 5 mars, la police nationale de l’Allier a lancé un appel à la vigilance suite à des vols par ruse dans l'agglomération de Vichy. / © Delphine Cros / FTV

Jeudi 5 mars, la police nationale de l’Allier a lancé un appel à la vigilance. Quelques jours plus tôt, des vols par ruse ont été commis dans l’agglomération de Vichy. A chaque fois, de faux policiers ou de faux agents EDF ou VEOLIA parviennent à dérober des bijoux.
 

Par Catherine Lopes

Jeudi 5 mars, sur son compte Facebook, la police nationale de l’Allier a lancé un appel à la prudence.
En effet, mardi 3 et mercredi 4 mars, trois vols par ruse ont été commis sur les communes de Vichy, Cusset et Bellerive-sur-Allier. Des plaintes ont été déposées. L’état-major de la direction départementale de l’Allier souligne : « Pour ces vols par ruse, le mode opératoire est le même. De faux agents VEOLIA se présentent au domicile de particuliers. Ils demandent à vérifier les compteurs dans la cuisine ou dans la salle de bain. Pendant que l’un parle avec l’occupant des lieux, l’autre, sous prétexte d’une fuite ou d’une vérification de compteur, évolue seul dans la maison. Il dérobe alors des bijoux ».

Un scénario bien rôdé

A chaque fois les malfrats agissent très rapidement. L’état-major de la direction départementale de l’Allier ajoute : « Il existe une autre technique. Un individu se présente comme un agent EDF. Par la suite, 2 autres individus se présentent comme des policiers venus interpeller un faux agent EDF. L’un des faux policiers discute avec la victime et la rassure. Tout cela a lieu pendant que son complice vole les bijoux de la victime ». Contrairement aux idées reçues, les victimes de ne sont toujours des retraités et n’ont pas forcément été surveillées. La police nationale recommande de composer le 17 en cas de doute. Elle invite aussi les particuliers qui remarqueraient un comportement suspect à prendre des renseignements, mais sans s’exposer : une plaque d’immatriculation, un modèle de voiture ou la description physique d’un individu suspect.
 

Sur le même sujet

Les + Lus