Déconfinement : à Vichy, les premiers enfants reprennent le chemin de l'école

Des enfants heureux de retrouver l’école, c’est le constat, ce mardi 12 mai, des enseignants du groupe scolaire Sévigné-Lafaye à Vichy (Allier). La rentrée s’est bien passée dans le respect du protocole sanitaire. Seulement 25% des effectifs habituels étaient de retour pour l'élémentaire.

Des classes bien clairsemées pour cette rentrée à Vichy (Allier)
Des classes bien clairsemées pour cette rentrée à Vichy (Allier) © Anne-Claire Huet/FTV
Ce mardi 12 mai au matin, devant l’école Sévigné-Lafaye, à Vichy, on sent un peu de stress et d’angoisse chez certains parents venus accompagner leurs enfants. « Les consignes seront-elles bien respectées ? » se demande une maman alors qu’une autre estime qu’il faut faire confiance à l’Education Nationale qui a beaucoup travaillé pour préparer ce retour en classe.

Seulement 25% des élèves à l'école élémentaire


C’est de façon échelonnée, entre 8h30 et 8h50, ce mardi 12 mai, que les élèves du groupe scolaire Sévigné-Lafaye à Vichy, une école en Réseau d’Education Prioritaire, ont fait leur retour en classe après deux mois d’absence. Les rues devant l’école avaient été fermées à la circulation durant quelques minutes, des barrières mises en place ainsi que des bandes au sol pour maintenir parents et enfants à bonne distance les uns des autres. A l’entrée de l'école, une banderole fleurie avec un message de bienvenue aux enfants apportait tout de même une note de couleur et de gaité dans ce climat inhabituel.
En temps ordinaire, cette école élémentaire accueille 185 élèves du CP au CM2, ce matin, ils étaient 46, le quart des effectifs. (Et il n'y avait que 4 enfants de grande section pour l'école maternelle au lieu de 22).


"Bizarre mais pas forcément inquiétant"


Jean-Noël Paput a une classe de CM2. Ce mardi, avec les 13 élèves présents dans sa classe (sur 28), l’enseignant a passé beaucoup de temps à expliquer les mesures sanitaires et surtout à laisser parler les enfants. « Ils ont exprimé leur ressenti, ce qu’ils ont fait durant ces deux mois, comment ils ont vécu le confinement. Ils ne m’ont pas parus perturbés ou choqués. Je n’ai pas perçu de grosses inquiétudes, ils trouvent la situation bizarre mais pas forcément inquiétante, ils s’habituent à voir des gens porter des masques ». Au programme de l’après-midi, des maths et de la géographie. L’enseignant a hâte de voir où en sont les enfants après deux mois de cours à distance et de reprendre les leçons pour repartir du bon pied. Comme ses collègues, il devra aussi s’occuper de ses autres élèves, restés à la maison qui suivront le même programme. « On va faire de notre mieux et on s’adaptera, c’est le mot d’ordre actuel ! », constate-t-il.

"Des enfants très contents de reprendre l’école"


A l’école élémentaire publique Sévigné-Lafaye de Vichy, comme dans beaucoup d’autres endroits, cette rentrée avait été soigneusement préparée par les enseignants et les agents municipaux. « Nous avions enlevé les tables en surplus, bâché les jeux, les livres, le matériel qui ne pourra pas être utilisé », précise Florence Vial, la directrice.
« Les enfants étaient très contents de se retrouver et de nous retrouver, ceux qui étaient là étaient motivés pour revenir à l’école », affirme-t-elle.
Rénové il y a peu de temps, l’ensemble scolaire bénéficie de deux cours de récréation. Chaque classe dispose aussi de deux toilettes qui ont été balisées par des codes couleurs. Tout est fait pour éviter au maximum les croisements des groupes d’élèves, en échelonnant aussi les sorties en récréation et la fin des cours. Régulièrement les classes sont aérées et les bureaux des écoliers désinfectés par le personnel municipal.
Tout avait donc été pensé et organisé pour dédramatiser au mieux cette rentrée pas comme les autres, y compris pour les élèves de la classe Ulis où 2 des 13 élèves déficients étaient également de retour ce mardi 11 mai. « Il y avait moins d’élèves que prévu mais ça s’est bien passé », conclut la directrice, un peu soulagée tout de même après ce premier test.
Le Recteur de l'académie de Clermont-Ferrand, Karim Benmiloud, espère de son côté que le retour dans les écoles ira crescendo. Tout est mis en oeuvre pour le respect du protocole sanitaire et la sécurité des enfants et des personnels, insite-t-il.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement coronavirus santé société éducation
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter