• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

“Malgré le handicap on peut se trouver beau” : amputé des 4 membres, le nageur Théo Curin devient mannequin

Théo Curin, nageur handisport qui s’entraîne à Vichy, dans l’Allier, vient de signer un partenariat digital avec une marque de cosmétiques. / © BIOTHERM HOMME
Théo Curin, nageur handisport qui s’entraîne à Vichy, dans l’Allier, vient de signer un partenariat digital avec une marque de cosmétiques. / © BIOTHERM HOMME

A 19 ans, Théo Curin, nageur handisport qui s’entraîne à Vichy, dans l’Allier, est désormais mannequin pour une marque de cosmétiques. Amputé des quatre membres, et "malgré la différence", il espère faire passer un message.

 

Par Catherine Lopes

A partir du lundi 9 septembre, Théo Curin, nageur handisport qui s’entraîne à Vichy, dans l’Allier, sera l’égérie d’une des plus grandes marques de cosmétique du groupe L’Oréal : Biotherm homme. Il figurera ainsi sur des photos et des vidéos publiées sur les réseaux sociaux. Le jeune sportif de 19 ans n’en revient toujours pas d’avoir été approché par la marque : « Je suis très heureux et fier à la fois. C’est quelque chose de nouveau pour moi. Ca fait aussi bizarre. Je n’ai qu’une envie : recommencer ».

Un message à faire passer

Le shooting a eu lieu cet été en Bretagne. Par cette campagne, Théo Curin, amputé des 4 membres à l’âge de 6 ans à cause d’une méningite foudroyante, espère également faire passer très largement un message. Il explique : « Malgré la différence, le handicap, on peut se trouver beau, ne pas avoir honte de son corps. J’espère représenter un modèle, montrer que l’on peut franchir un cap ». La date de début de la campagne sur les réseaux sociaux n’a pas été choisie au hasard. En effet, elle début avec l’ouverture des championnats du monde de natation de Londres, auxquels Théo participe. Il sera dans les bassins dès le lundi 9 septembre. Une étape vers sa participation espérée aux jeux paralympiques de Tokyo en 2020.

Bientôt sur France 5

Mais avant cela, le jeune champion sera encore sous les feux des projecteurs. A partir du 24 septembre, il présentera chaque mois une chronique sur les vertus du sport, vecteur de résilience et de dépassement, au Magazine de la santé sur France 5. « Là encore je suis très fier et plus tard je veux travailler à la télévision. Je ressens beaucoup d’excitation. J’ai envie de faire de mon mieux » confie-t-il.

 

Sur le même sujet

Accompagnateur en moyenne montagne

Les + Lus