Pourquoi le silure inquiète les défenseurs du saumon de l'Allier

L'Allier est l'une des dernières rivières sauvages d'Europe et elle accueille un poisson emblématique, le saumon, qui vient s'y reproduire. Mais il est menacé par des silures, un prédateur de plus en plus présent sur la rivière.

Les silures constituent une menace pour les saumons de l'Allier.
Les silures constituent une menace pour les saumons de l'Allier. © Christian Watier / MAXPPP

Des images ont été prises fin avril à l'observatoire des poissons migrateurs à Vichy, dans l’Allier. Elles montrent des silures qui se sont introduits en nombre dans la passe à poissons qui permet aux saumons de franchir le barrage du lac d'Allier. Norbert Larinier, président de l'association Saumon sauvage, explique : « Ce ne sont pas les plus gros. J’ai un film où on en voit un très gros avec un saumon. Le silure aujourd’hui, c’est certifié, est un prédateur du migrateur. On a un réel problème parce que le silure s’amalgame en nombre très important, notamment en seuil de barrage, et se nourrit de ce qu’il y a autour de lui car c’est un poisson opportuniste. Autour de lui, il y a les saumons qui montent. Nous avons constaté l’arrivée du silure dans l’Allier au début des années 2000. Nous sommes sûrs depuis très peu de temps, depuis 2017, que ce poisson est un prédateur du saumon. La rivière Allier contient de nombreux migrateurs. Cette espèce est unique dans le monde. Nous avons dans l’Allier le plus grand saumon du monde ».

 L’espèce est encore en danger    

Des associations de sauvegarde du saumon sont d'autant plus inquiètes que cette année le nombre de migrateurs comptabilisés dans l'Allier est très faible : 180 à ce jour. Louis Sauvadet, président de l'association protectrice du saumon, souligne : « L’espèce est encore en danger. En tant que protecteurs du saumon, il faudrait au moins 1 200 saumons sur les frayères, c’est-à-dire 600 couples. Actuellement, nous avons entre 100 et 150 couples les bonnes années. C’est trop faible ».
 

Allier : pourquoi le saumon est menacé par le silure

le silure est une nouvelle pression qui peut peut-être sonner le glas du saumon

Ces associations demandent donc que le silure, espèce apparue dans l'Allier dans les années 2000, soit déclaré nuisible afin que l'on puisse réguler sa population. Joël Herbach, président de l'association Allier Sauvage, indique : « Tout le monde sait que le saumon est très rare. On sait qu’il est menacé. Il suffit de comprendre maintenant que le silure est une nouvelle pression parmi d’autres, comme la pollution et les obstacles. Ca ne se limite pas au silure. Mais le silure est une nouvelle pression qui peut peut-être sonner le glas du saumon si on laisse faire. Le saumon est une espèce emblématique rare que l’on voudrait protéger. On demande une politique de limitation et de régulation du silure. Il faut que l'on n’ait pas le droit de le remettre à l’eau quand on le pêche ». Seul l'Etat peut prendre la décision de classer le silure en nuisible.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature animaux environnement écologie