Quinté + : les courses hippiques reprennent ce 11 mai à Vichy-Bellerive

La saison hippique va redémarrer ce lundi 11 mai sur l’hippodrome de Vichy-Bellerive dans l’Allier. Mais, avec le coronavirus, cette première réunion se déroulera à huis clos renforcé. Le Quinté + se disputera tout de même dans la première des 9 courses au programme de l’après-midi.

La saison des courses redémarre ce lundi 11 mai sur l'hippodrome de Vichy-Bellerive
La saison des courses redémarre ce lundi 11 mai sur l'hippodrome de Vichy-Bellerive © C. Jouvante/FTV
Cent-quarante chevaux et leurs drivers qui trépignent d’impatience après deux mois d’arrêt à cause de la crise sanitaire du coronavirus !
Il y aura donc 140 chevaux engagés ce lundi 11 mai dans l'après-midi pour l’ouverture de la saison hippique à Vichy-Bellerive dans l’Allier, une ouverture retardée de deux jours par rapport au programme officiel, à cause du COVID 19.

Huis clos renforcé : pas de parieur sur l’hippodrome


Mais cette reprise sera loin d’être ordinaire. La société des courses de Vichy a dû se plier à un cahier des charges très strict pour pouvoir organiser cette première des 38 journées de course finalement prévues cette saison (après l’annulation du samedi 9 mai). Il n’y aura donc pas de public, pas de parieur, il n’y aura pas non plus les propriétaires des chevaux engagés comme habituellement, ni les éleveurs. « Il y aura juste un accompagnant par cheval, l’entraineur et le driver », précise Olivier Louit, le délégué général de l’hippodrome de Vichy-Bellerive.
A leur arrivée, les professionnels des courses devront pointer sur un registre de sécurité (idem lorsqu’ils quitteront l’hippodrome). Pour chaque personne, il y aura une prise de température systématique (et refus d’accès en cas de fièvre). Le port du masque sera obligatoire pour tous, y compris les drivers jusqu’au départ de la course et dès leur retour au box. L’hippodrome a aussi dû revoir ses procédures : « Dans les écuries, nous avons fait des pools de box par entraineur pour faire respecter les distances physiques, nous avons revu aussi la distribution des plaques de course par exemple ». La fédération nationale des courses hippiques fera des contrôles pour vérifier la bonne mise en place des mesures de sécurité et améliorer les choses.

Les courses ont fait le plein !


Ce 11 mai, jour de déconfinement général en France, le monde des courses hippiques est évidemment heureux de pouvoir redémarrer. « Drivers et entraineurs sont satisfaits de venir courir, on sent très peu de réticence par rapport au virus, ce sont des gens passionnés et ils sont contents de se retrouver », constate Olivier Louit. D'ailleurs les courses ont fait le plein. Il a même fallu en rajouter une 9ème au programme, vu le nombre d’engagés et les contraintes liées au terrain. « On ne peut pas faire courir plus de 16 ou 18 chevaux à la fois en fonction des courses et des parcours ». Il y a eu beaucoup de demandes et beaucoup d’éliminations. Les 140 chevaux retenus viendront essentiellement de la région Auvergne-Rhône-Alpes, quelques uns également de la région parisienne et de Marseille.

Le Quinté + dans le prix de Saint-Pourçain-sur-Sioule à 13h50


L’hippodrome de Vichy-Bellerive a été choisi pour le premier Quinté + de cette reprise. Il s’agira du prix de Saint-Pourçain-sur-Sioule, à 13h50, une course de trot attelé. Seize chevaux, âgés de 7 à 10 ans, s'aligneront au départ sur une distance de 2950 mètres. « Champion Doré », le trotteur drivé par Mathieu Abrivard, figure parmi les favoris de l’épreuve.
Les turfistes, absents du champ de course donc, pourront suivre ce Quinté sur la chaîne spécialisée Equidia et ils retrouveront les résultats sur les réseaux sociaux de l’hippodrome.
Les courses reprennent également ce lundi 11 mai sur les pistes de Paris-Longchamp, Toulouse, Compiègne et Le Croisé-Laroche.
Alors que la filière hippique a beaucoup souffert de ces deux mois d’inactivité liée au confinement, à Vichy-Bellerive, Olivier Louit résume l’état d’esprit du jour : « Nous espérons que les parieurs et les amoureux des courses seront au rendez-vous pour soutenir toute la filière. Nous avons la chance de pouvoir reprendre l’activité mais la guerre contre le COVID n’est pas encore gagnée. On va la gagner au quotidien, mais il faut rester concentrés et solidaires par rapport à la maladie ».
La prochaine réunion sur l’hippodrome des rives de l’Allier aura lieu samedi 17 mai, une nocturne de trotteurs. Puis le lendemain, dimanche 18 mai, une course de galop est prévue de 16 à 20 heures. Le huis clos renforcé devrait être la règle jusqu’à fin juin. L’hippodrome fera le point semaine après semaine en fonction des préconisations de l’Etat et de l’évolution de la pandémie dans le pays.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hippisme coronavirus santé société déconfinement sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter