• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Salvador Dali, Alfred Hitchcock, Marilyn Monroe... des portraits de stars signés Philippe Halsman exposés à Vichy

Salvador Dali photographié par Philippe Halsman. / © Felix Hoerhager / MAXPPP
Salvador Dali photographié par Philippe Halsman. / © Felix Hoerhager / MAXPPP

Une cinquantaine de clichés du célèbre photographe Philippe Halsman sont à découvrir, à Vichy dans l'Allier, au festival Portrait(s). Jusqu’au 8 septembre, cette manifestation internationale met en lumière des photographes reconnus et des artistes plus jeunes.

 

Par D.Cros avec AFP

Salvador Dali et sa célèbre moustache, Alfred Hitchcock et son cigare et bien d’autres… Le photographe Philippe Halsman fait bondir de joie les célébrités du moment devant son objectif, immortalisées dans des mises en scènes iconiques et facétieuses.

Une cinquantaine de clichés du portraitiste américain d'origine lettonne (1906-1979) sont exposées sur l'esplanade du lac d'Allier. Cette rétrospective est à découvrir à Vichy dans l’Allier, dans le cadre du festival Portrait(s). "C’est pour la première fois en plein air", annonce la commissaire de l'exposition, Fany Dupêchez.

Les personnalités photographiées au naturel

Auteur de nombreuses couvertures du magazine LIFE, Philippe Halsman "est l'un des plus grands portraitistes du 20e siècle et nous voulions rendre ses clichés accessibles au plus grand nombre, sur 400 mètres de déambulation", explique-t-elle.

Dans les années 50, Philippe Hasman invente l'art de la "jumpology", qui consiste à photographier des personnalités en train de sauter, pour obtenir des portraits plus naturels "mais aussi très modernes pour l'époque", pointe Fany Dupêchez.

Marilyn Monroe, Grace Kelly, Fernandel, Dean Martin et Jerry Lewis et même Richard Nixon et François Mauriac, se sont prêtés au jeu à l'époque.  
 
 

Une manifestation internationale

Parmi les autres invités de la septième édition du festival, l'Israélienne Michal Chelbin montre des enfants en tenue de militaires, soubrettes ou mariées dans un pensionnat ukrainien formant la future élite du pays, pour interroger la définition de l'enfance et les codes traditionnels entre les sexes.

Commissaire invité, le photographe Olivier Culmann a mené une enquête sociologique sur les pratiques du selfie, objet d'une foisonnante exposition, à la fois sérieuse et décalée mêlant photos d'amateurs et séries d'artistes adeptes de l'égoportrait.

Le Néerlandais Bastiaan Woudt met quand à lui en lumière des villageois ougandais dans la région de Mukono (sud), pour une série de portraits graphiques en noir et blanc autour de la problématique de l'accès à l'eau potable.

De son côté, l'Islandais Benni Valsson, réputé pour ses photos de personnalités du monde du cinéma ou de la musique, propose un regard sur sa terre natale à travers des clichés d'anonymes ou de créateurs, au fil des saisons et des mutations urbaines.

Décédée en 2013, l'Anglaise Tish Murtha capture sans détours la vie d'une jeunesse marginalisée qu'elle a fréquentée sous l'ère Thatcher. Une oeuvre crue bien éloignée de celle de la Russe Turkina Faso, qui photographie depuis 10 ans sa soeur Alice révélant la grâce et la poésie des chimères de l'enfance dans le Causase du Nord.

En résidence à Vichy, l'artiste Ambroise Tézenas signe également une série de clichés sur la ville, candidate au classement du patrimoine mondial de l'Unesco avec dix autres cités thermales européennes.

Ce rendez-vous photographique, organisé jusqu'au 8 septembre, se tient simultanément en centre-ville, dans l’espace des galeries du Centre Culturel Valery-Larbaud, et à ciel ouvert, devant l’église Saint-Louis ou encore sur l’esplanade du lac de l’Allier.

Sur le même sujet

Bébés nés sans bras

Les + Lus