Vichy : les championnats de France de Tarot réunissent 600 compétiteurs

Les organisateurs du championnat de France de Tarot ont profité de l'absence de couvre-feu à Vichy pour le programmer les 24 et 25 octobre. Au total, 600 compétiteurs tous niveaux confondus étaient rassemblés, avec un protocole sanitaire strict, pour tenter de devenir champion de France.
Les championnats de France de Tarot organisés à Vichy les 24 et 25 octobre ont réuni près de 600 participants.
Les championnats de France de Tarot organisés à Vichy les 24 et 25 octobre ont réuni près de 600 participants. © A.CAPRA/FTV
Habituellement organisé au printemps, le championnat de France de Tarot s’est déroulé à Vichy, où le couvre-feu n’est pas en vigueur, le week-end du 24-25 octobre. Les organisateurs se sont appuyés sur les atouts de Vichy pour respecter les contraintes sanitaires : « Comme on sait qu’on est aux alentours de 600 personnes et comme on connait la superficie du Palais des Congrès, on savait qu’au niveau de la jauge, on était tout à fait corrects. Ce tournoi qui est, d’habitude, sur une seule salle, on l’a réparti sur 5 salles », explique Emmanuel Stefannazzi, président de la Fédération Française de Tarot.

Des mesures sanitaires strictes

S'il faut être 4 autour de la table pour jouer au tarot, c'est un paravent qui permet aux joueurs de remplacer la distanciation. Les masques et le gel hydro-alcoolique sont devenus l'évidence. Les risques liés à ces cartes qui passent de main en main ont été anticipés : les jeux de cartes qui ont été joués une heure sont immédiatement remplacés. La vente d'aliment ni de boissons alcoolisées est également proscrite.

Une compétition très attendue par les joueurs

Dans ces conditions, les compétiteurs, presque tous amis, ne voulaient pour rien au monde manquer ce week-end dédié à leur passion : « On se connait tous, on est très content. Il y a des gens qui viennent de toute la France. On se retrouve à tous les championnats. C’était une fête aujourd’hui de se retrouver, même s’il n’y a pas de buvette. C’est un peu gâché mais il y a quand même le plaisir des cartes et c’est l’essentiel », se réjouit Laurent Berthoneche, joueur du Comité Allier. Un plaisir dont 600 compétiteurs sont venus profiter, avec parmi eux le numéro un Français venu défendre son titre. Dimanche soir, 9 titres de champions de France seront décernés, une triplette par division.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux sorties et loisirs