Appels d’urgence : les numéros de substitution dans l’Allier, le Cantal, le Puy-de-Dôme et la Haute-Loire

Les appels d’urgence connaissent des dysfonctionnements depuis le 2 juin. Aussi, en cas de difficulté à joindre le 15, le 17, le 18 ou le 112, des numéros de substitution ont été mis en place. Voici ceux de l’Allier, du Cantal, de la Haute-Loire et du Puy-de-Dôme.

Des numéros de substitution pour les appels d'urgence ont été mis en place dans l'Allier, le Puy-de-Dôme, le Cantal et la Haute-Loire, jusqu'au 4 juin au matin.
Des numéros de substitution pour les appels d'urgence ont été mis en place dans l'Allier, le Puy-de-Dôme, le Cantal et la Haute-Loire, jusqu'au 4 juin au matin. © Christophe Petit Tesson/MAXPPP

Depuis le 2 juin, plusieurs régions de France connaissent des problématiques techniques liées aux numéros d'urgence, et l’Auvergne n’est pas en reste. Selon la préfecture de la Haute-Loire, par exemple, des difficultés ont été rencontrées sur le 15 et à un degré moindre, sur le 17. « Aucun incident de prise en charge n’est, pour l’heure, recensé en Haute-Loire », indique la préfecture dans un communiqué. Pour pallier ces dysfonctionnements, les 4 départements d’Auvergne ont mis en place des numéros de substitution à utiliser en cas de difficulté à joindre le 15, le 17, le 18 ou le 112. Ces numéros seront en vigueur au moins jusqu’au 4 juin au matin. Avant de les utiliser, voici les recommandations :

Si votre appel n’aboutit toujours pas, vous pouvez utiliser les numéros temporaires.

Les numéros de substitution en Haute-Loire :

Les numéros de substitution dans le Cantal :

Les numéros de substitution dans le Puy-de-Dôme :

Les numéros de substitution dans l’Allier :

Il est rappelé que ces numéros ne doivent être utilisés qu'en cas d'urgence avérée. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé sécurité pompiers police