• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

En Ardèche, ce radar qui n'a flashé qu'une fois en un an

L'automate avait été installé en 2014, un 1er avril, pour dissuader les motards, qui avaient fait de cet axe un terrain de jeu. / © Alexandre Marchi / Maxppp
L'automate avait été installé en 2014, un 1er avril, pour dissuader les motards, qui avaient fait de cet axe un terrain de jeu. / © Alexandre Marchi / Maxppp

Le radar ardéchois de la D534, entre Lamastre et Tournon-sur-Rhône, est le radar qui a le moins flashé de France en 2017. Il n'a flashé qu'une seul fois en un an, et pourtant il marche très bien. Il est peut-être même plus efficace qu'il n'en a l'air...

Par Mathieu Boudet

Dans le classement national, il est le dernier élève. Le radar automatique ardéchois de la D534, entre Lamastre et Tournon-sur-Rhône, est le radar qui a le moins flashé de France en 2017, selon le rapport du ministère de l'intérieur. En effet, il ne compte à son actif... Qu'une seule contravention sur l'année !

 

Ce radar bien-aimé


Ce radar bienveillant figure chaque année dans le top 10 des radars les moins actifs de France. En 2016, déjà, il n'avait flashé que 4 véhicules.  Pourtant, il s'agit d'un radar "portion", qui impose le respect des limitations sur 7 kilomètres. Mais la raison de son score exceptionnel n'est pas tout à fait le fait d'un comportement exemplaire des usagers de la route ardéchois.
Alors pourquoi flashe-t-il si peu ? La raison est simple : "on peut facilement le contourner, en passant par le village du Crestet, situé juste avant", regrette Jean-Paul Vallon, président de la communauté de communes du Pays de Lamastre. En effet, le premier automate de ce "radar portion" peut être évité en passant par le village. Des usagers peuvent ainsi circuler sur une partie de la portion sans être surveillé.

 

Et pourtant il marche


Mais pour la gendarmerie, pas question de déplacer ce radar. D'abord, parce qu'il n'y a pas d'emplacement qui permette d'éviter des alternatives aux usagers. D'ailleurs, selon le major Gouillon, adjoint au commandant d'escadron de sécurité routière d'Ardèche, passer par le village ne permet pas vraiment aux usagers d'aller plus vite. Mais surtout, pour le major, ce radar est tout à fait efficace : "avant sa mise en place, il y avait 1 300 véhicules qui passaient par jour, et 50% de motos qui roulaient au-dessus de la vitesse autorisée. 4 accidents sur 6 avaient touchés des motards, et un accident a été mortel entre 2008 et 2013. Depuis sa mise en place, aucun nouvel accident n'est à déplorer, ce qui montre sa pertinence."

 

Un pv collector ?


L'automate avait été installé en 2014, -un 1er avril- pour dissuader les motards, qui avaient fait de cet axe un terrain de jeu. Si, selon les gendarmes, il a rempli sa mission, c'est sans piocher dans le portefeuille des usagers. Finalement, il est même peut-être le meilleur élève de la classe. En tout cas le plus populaire. Avec un seul pv envoyé en 2017, il est bien loin des 125 074 pv saisis sur la même période par le radar de Chamonix Mont Blanc, en Haute-Savoie, le champion de France.

Mais même s'il se sent sûrement un peu seul, le radar de Lamastre-Tournon veille néanmoins sans relâcher l'effort. Un effort qui a payé une fois l'année dernière. Sûr que le radar D534 a eu, quand il a flashé sur cet automobiliste providentiel, une pensée émue. Voire une certaine reconnaissance.  


 

Sur le même sujet

Béatrice Van Oost Directrice des centres examens de santé CPAM du Rhône

Les + Lus