Ardèche : "Clean Cart", un portique de désinfection de chariots créé par une société de Lavilledieu

Une société famiale de Lavilledieu, en Ardèche, a imaginé un portique destiné à la désinfection des chariots des supermarchés. Le dispositif a été testé et adopté par une enseigne de la grande distribution, au Cheylard. Une réponse à l'épidémie de Covid19 qui se veut locale, écologique et solidaire.

Gilbert Dessus, dirigeant de JC3D aux côtés de son Clean Cart
Gilbert Dessus, dirigeant de JC3D aux côtés de son Clean Cart © Gilbert Dessus
 
Habituellement, la société ardéchoise JC3D conçoit des machines et des process pour l'industrie pharmaceutique et cosmétique. Mais ces 2 longs mois de confinement, sans activité, ont fait émerger des idées au sein de l'entreprise familiale, fondée en 2012 : Gilbert Dessus, le dirigeant, s'est concerté avec ses enfants afin d'imaginer une machine simple, capable d'offrir une solution de désinfection, notamment pour les chariots de courses dans les supermarchés. 
 

Local, écologique et solidaire 

A partir de croquis, ils ont pu définir en 7 jours, le Clean Cart. 
Un portique de désinfection, en structure légère, montable et démontable en 30 minutes seulement. 
La machine est dotée de buses de pulvérisation, dispersant un produit certifié contre le coronavirus. 
"Nous voulions apporter une réponse dans la lutte contre le virus, car on s'est dit qu'en voyant un caddie de courses, on n’a pas forcément envie de poser ses mains, ni même d'y mettre ses enfants dedans", ironise le dirigeant. 

A bas les lingettes désinfectantes et les gants qui jonchent souvent le sol, une fois les courses terminées, Clean Cart se veut être une solution plus écologique afin de prévenir une nouvelle pollution engendrée par l'incivilité des clients en supermarché. "C'est pour cela que nous avons misé sur la création d'un train de chariots, développe Gilbert Dessus. On est capable de décontaminer 200 chariots à l'heure, sans lingettes, juste avec du produit certifié". 

Pour sa confection, la société ardéchoise a fait appel à des entreprises françaises et locales. 
Elle souhaite le faire le plus possible. Le produit de désinfection est originaire de Gironde, l'inox, d'Ardèche. 
"Nous voulons faire marcher les entreprises françaises et locales. C'est une sorte d'entraide, tout le monde en a besoin en ce moment" souligne Gilbert Dessus. 
 

Clean Cart déjà en fonction dans un supermarché du département

Le portique est déployé depuis une dizaine de jours dans les magasins. C'est le cas auprès de l'enseigne Super U du Cheylard. 
Son PDG, Christian Ramos, vient ainsi compléter son dispositif de désinfection déjà déployé : pédiluves, gel hydroalcoolique et même un équipement UV pour la décontamination des glissières de tapis roulants. "Le Clean Cart est très simple et efficace. Il ne prend pas beaucoup de place et ne nécessite pas d'alimentation électrique. Avant on faisait comme tout le monde : on nettoyait uniquement les poignées des caddies. Maintenant ils sont entièrement désinfectés, c'est sérieux et rassurant". 

Gilbert Dessus a anticipé l'arrivée de l'été et l'affluence accrue dans les supermarchés : "cette décontamination rapide reste un geste barrière, cela permettra une rotation plus importante des chariots et des clients pour les enseignes". 

Une dizaine de machines est en commande et prête pour la livraison en kit, au niveau national. 
Une unité coûte "moins de 3000 euros" précise le dirigeant de JC3D, qui souhaite faire connaître son produit auprès de nouvelles enseignes de la grande distribution. Si le marché national est principalement visé, les Ardéchois ont également lancé des partenariats avec des sociétés étrangères, notamment italiennes, espagnoles, autrichiennes et portugaises, afin de leur proposer leur licence de production. 

JC3D a déjà recruté une assistante commerciale pour l'aider à promouvoir son Clean Cart. Elle n'hésitera pas à recruter davantage si la demande et la production venaient à croître. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région auvergne-rhône-alpes déconfinement société économie coronavirus santé
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter