Ardèche : coup d'envoi des vendanges avec un nouveau cépage blanc

Le Muscaris est un cépage réputé précoce, il n'empêche que les vignerons ardéchois ont, cette année encore, pris un peu d'avance sur leurs vendanges. Ce jeudi 6 août a donné le coup d'envoi de la récolte du raisin, dans les vignes du sud Ardèche.
Le coup d'envoi des vendanges a été donné le jeudi 6 août 2020 en Ardèche avec la première récolte du Muscaris, un nouveau cépage dans le département.
Le coup d'envoi des vendanges a été donné le jeudi 6 août 2020 en Ardèche avec la première récolte du Muscaris, un nouveau cépage dans le département. © Les vignerons ardéchois
En attendant les Chardonnay la semaine prochaine, certains vignerons ardéchois ont donné ce jeudi 6 août 2020 le coup d'envoi des vendanges dans le sud du département. Pierre Champetier, le président de l'IGP Ardèche, étaient de ceux-là. Le viticulteur était à l'oeuvre dès 6 heures du matin, pour la première récolte d'un nouveau cépage blanc. Du Muscaris, planté il y a un peu plus de deux ans, notamment dans les secteurs de Labeaume et de Balazuc.

"Ce matin, il faisait 18°C quand on a démarré". Le vigneron précise tout l'intérêt d'avoir fini avant la grosse chaleur : "le raisin est plus facile à travailler. Il vaut mieux vinifier à froid le blanc et le rosé, car une fermentation à basse température va permettre aux arômes de mieux se développer".
 

10 hectares de Muscaris, plus grosse surface de ce cépage blanc en France

Le Muscaris est un hybride du Muscat petits grains et du Solaris, un cépage allemand. En avril 2018, quelques vignerons font le pari de planter des vignes de ce cépage réputé précoce et qui constitue une bonne alternative aux traitements phytosanitaires. "On s'y est intéressés compte-tenu de sa résistance aux maladies", explique Pierre Champetier. "Avec ce cépage, on est à deux traitements par an, contre huit pour les plus classiques".

L'Ardèche compte 10 hectares de vignes de Muscaris, c'est la plus grosse surface en France. 2020 est sa première année de récolte : les estimations tournent autour de 12 tonnes de raisin, soit 6 à 8.000 bouteilles pour la première cuvée. D'ici deux à trois ans, avec 10 hectares, les vignerons ardéchois misent sur une production de Muscaris allant jusqu'à 100.000 bouteilles.

Les dernières parcelles de ce nouveau cépage seront vendangées la semaine prochaine. Selon le terroir, le raisin n'a pas le même degré de maturité. Les chardonnays devraient démarrer le 10 août, puis ce sera les viogniers et les cépages rouges.
En tout, ce ne sont pas moins de 1.000 vignerons qui seront mobilisés sur 5.000 hectares, jusque début octobre, pour ce millésime 2020 en Ardèche.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vendanges agriculture économie viticulture