Ardèche : le Covid-19 se propage dans un Ehpad malgré des mesures de confinement

Un Ehpad de Tournon-sur-Rhône, en Ardèche, comptabilise 17 décès liés à des contaminations au Covid-19. La moitié des soignants et des résidents ont été atteints par le virus.

Toutes les mesures sanitaires étaient pourtant en place. Dans un Ehpad de Tournon-sur-Rhône, en Ardèche, rien ne semble pouvoir arrêter la diffusion du Covid-19, qui a déjà contaminé, à date de ce mercredi 27 janvier, plus de 60 personnes en 3 semaines. S'agit-il du variant anglais, réputé plus contagieux ?

 

Contaminations exponentielles

Après l'apparition d'un premier cas positif début janvier dans l'établissement Roche de France, dès le 5 janvier, des mesures drastiques ont été prises : confinement dans les chambres, suspension des visites, nettoyage approfondi des matériels... Le lendemain, un premier dépistage de tous les résidents est organisé : 28 personnes sont alors contaminées. Deuxième dépistage une semaine plus tard, le 13 janvier : plus de 60 cas détectés. Une expansion étonnante pour les responsables du site, qui leur fait suspecter la présence du variant anglais du Covid-19 : "cette propagation nous a interrogé puisque toutes les mesures étaient en vigueur. On travaille à un séquençage", explique Jérôme Reyne, Directeur de la Mutualité Drôme Ardèche, qui gère 7 établissements sur ce territoire. "Aujourd'hui on gère la crise, mais ce séquençage pourra nous permettre de comprendre et peut-être d'anticiper les risques dans d'autres établissements ", précise-t-il.

 

17 morts

L'établissement, qui n'avait pratiquement pas été touché jusqu'ici, accueille 88 personnes âgées dépendantes et compte une cinquantaine de salariés. Plus de la moitié des résidents et des salariés ont été contaminés. 17 pensionnaires sont décédés. Malheureusement, l'Ehpad n'avait justement pas encore bénéficié de la campagne de vaccination en cours. Des infirmiers d'autres Ehpad sont venus prêter main forte aux équipes réduites de l'établissement, ainsi que des services de secours comme le Samu, les pompiers et la protection civile. Un dispositif de soutien psychologique a par ailleurs été mis en place pour les personnels et les proches des résidents.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société décès faits divers