Ardèche. Plainte contre EDF pour pollution radioactive à la centrale nucléaire de Cruas-Meysse

Publié le Mis à jour le
Écrit par Aude Henry

La plainte émane de 3 associations : Sortir du nucléaire, la section du réseau du Sud Ardèche et la Frapna Ardèche. Elle vise EDF que les associations accusent d'avoir minimisé une pollution radioactive des eaux souterraines, à la centrale de Cruas-Meysse en mai 2018.

La plainte pour "infractions au Code de l’environnement et à la réglementation relative aux installations nucléaires de base – Pollution radioactive à la centrale nucléaire de Cruas-Meysse" a été adressée par courrier ce 4 juillet 2018 au procureur de la République de Privas, en Ardèche.
Elle est signée par trois associations de protection de l'environnement : le réseau Sortir du nucléaire et sa section du sud Ardèche, ainsi que par la section départementale de la Frapna, la Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature.

Que reprochent ces trois associations à EDF ? 

D'avoir "minimisé une pollution radioactive des eaux souterraines à la centrale de Cruas-Meysse". Explications fournies dans le communiqué signé par les trois associations : en mai 2018, une concentration en tritium (substance radioactive provenant de la réaction nucléaire) 20 fois supérieure à la normale a été détectée dans le captage d’eau potable de la centrale nucléaire suite à des prélèvements réalisés par EDF. Des résultats qui n'auraient pas été communiqués "dans les meilleurs délais" à l'Autorité de sûreté nucléaire.
 
Une plainte pour 10 infractions

Délit de pollution des eaux au regard du Code de l’environnement, délit de retard dans la déclaration d’incident à l’ASN et une série de contraventions à la réglementation relative aux installations nucléaires de base : en tout, les trois plaignants ont relevé dix infractions.
D'où cette plainte afin qu'une enquête soit ouverte, et que "toute la lumière soit faite sur cette pollution des eaux souterraines", mais également sur ce que les trois associations appellent, "le laisser-aller qui règne à la centrale de Cruas-Meysse".