Ardèche Slackline, le festival ardèchois qui marche sur un fil

Le festival "Ardèche Slackline" se déroule jusqu'au 4 juillet aux Vans (07). Il met notamment à l'honneur cette discipline, un sport qui impressionne. Découverte, dans les Gorges du Chassezac (Ardèche)
Le festival met à l'honneur la pratique du Slackline, en mode "freestyle". Tout simplement... impressionnant
Le festival met à l'honneur la pratique du Slackline, en mode "freestyle". Tout simplement... impressionnant © Nicolas Ferro

Grands espaces, hauteur, nature... Pour pratiquer le slackline, il ne faut pas avoir peur du vide. Depuis quelques temps, la discipline se mue en figures acrobatiques. On appelle cela le freestyle.

© Nicolas Ferro

L'athlète voltige au-dessus du vide. En équilibre sur un fil... On retient vraiment son souffle. Il est un acrobate des hauteurs, dont la chorégraphie n'est jamais écrite à l'avance.

durée de la vidéo: 00 min 27
Slackline en Ardèche

Sous les conseils de Ian Einsenber, l'un des meilleurs freestylers au monde, Clément Droy repousse ses limites.

" Sur chaque essai tu as tout de suite un feedback, un retour. Nous, quand on fait de la high line à Marseille, on se fait nos retours à nous, mais on n'a pas la même expérience que Ian et on tâtonne quand même bien plus" sourit Clément Droy, highliner amateur
" Sur chaque essai tu as tout de suite un feedback, un retour. Nous, quand on fait de la high line à Marseille, on se fait nos retours à nous, mais on n'a pas la même expérience que Ian et on tâtonne quand même bien plus" sourit Clément Droy, highliner amateur © Nicolas Ferro

Il faut reconnaître que, quand il se balance sur la ligne, Ian Einsenber enchaîne les figures avec une facilité déconcertante.

A l'origine de la slackline il s'agissait seulement de traverser les lignes. Avec le freestyle qui existe depuis 2015, le sport prend une autre dimension.

"Les gens ont aussi acquis beaucoup plus d'expérience, ça permet de vite jouer avec l'élasticité de la sangle, rapidement, les gens sont assez inventifs dans ce milieu, ils se sont mis à faire plein de figures différentes et c'est ce qu'on a appelé le freestyle" commente Sylvain Lombardi, responsable des "highlines" du festival
"Les gens ont aussi acquis beaucoup plus d'expérience, ça permet de vite jouer avec l'élasticité de la sangle, rapidement, les gens sont assez inventifs dans ce milieu, ils se sont mis à faire plein de figures différentes et c'est ce qu'on a appelé le freestyle" commente Sylvain Lombardi, responsable des "highlines" du festival © Nicolas Ferro

Ca vous tente ? Non loin de là aux Vans, l'association organisatrice du festival organise des entraînements deux fois par semaine. Elle compte déjà plus de 40 adeptes.

meeting 2021

En attendant, retrouvez ici l'intégralité du programme du Meeting 2021 de ce festival 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport festival événements sorties et loisirs