Coronavirus et déconfinement : en Ardèche, la SPA craint une vague d’abandons d’animaux dans les refuges

Au refuge Les Amandiers à Lavilledieu en Ardèche, on redoute l’après confinement. Les animaux achetés, adoptés pendant cette longue période à la maison pourraient pour partie se retrouver abandonnés par des maîtres qui retrouvent une vie plus active.
 

Le chien Forban fait partie des animaux à adopter au refuge des Amandiers à Lavilledieu en Ardèche.
Le chien Forban fait partie des animaux à adopter au refuge des Amandiers à Lavilledieu en Ardèche. © SPA les Amandiers
Au refuge Les Amandiers à Lavilledieu en Ardèche, on redoute l’après confinement. Les animaux achetés, adoptés pendant cette longue période à la maison pourraient pour partie se retrouver abandonnés.

Le 16 avril dernier, les adoptions d’animaux ont de nouveau été possibles, pour désengorger les refuges. De nouvelles règles ont été mises en places : prise de rendez-vous avec les équipes, repérage des animaux au préalable sur internet, pour n’en voir ensuite que quelques-uns. Quant à la règle numéro 1, elle n’a pas changé : il faut être sûr de son choix, qui bouleversera le quotidien et engendrera des responsabilités.
La chatte Violette fait partie des animaux proposés à l'adoption au refuge des Amandiers à Lavilledieu en Ardèche
La chatte Violette fait partie des animaux proposés à l'adoption au refuge des Amandiers à Lavilledieu en Ardèche © SPA les Amandiers

Au refuge Les Amandiers à Lavilledieu en Ardèche, cette réouverture des adoptions a entraîné un pic de demandes, trois fois plus d’appels que d’habitude. Mais il a fallu faire le tri dans les bonnes intentions. « Les gens se retrouvent chez eux  24heures sur 24, ils sont en demande de compagnie, mais ils ne mesurent pas forcément l’implication quand ils seront de retour au travail. Il faut habituer dès maintenant l’animal à être seul, et être sur de pouvoir assumer ses besoins quelles que soient les circonstances. Nous avons fait au maximum le tri dans les demandes, et prodigué des conseils », explique Anaïs Arcis, employée du refuge de Lavilledieu. Une vingtaine d’adoptions ont été validées en un peu plus de deux semaines.

Malgré les précautions prises, la peur d’une vague d’abandons lors du déconfinement est réelle. Pour les animaux achetés ou adoptés ailleurs qu’en refuges, pour les animaux errants aussi, abandonnés ces dernières semaines, et pas encore repérés et secourus.

Pour ce qui est du fonctionnement du refuge ardéchois, il n’y aura pas de changement la semaine prochaine, lors du déconfinement, il faudra prendre rendez-vous, respecter les gestes barrières. Pour les animaux en revanche, un gros bouleversement, positif cette fois, est à venir : le retour des bénévoles. Pendant ces huit semaines de confinement, il n’ont pas pu venir participer aux soins, et promener les chiens, ce qui a sérieusement perturbé une partie des pensionnaires. Une partie de ces aides extérieures, les plus expérimentées, seront de retour à partir de mardi prochain !
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature coronavirus santé société déconfinement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter