Covid-19 : Ouverture de trois lignes de production de vaccins monodoses injectables dans l'Ardèche

Le groupe français de sous-traitance pharmaceutique Fareva va développer trois lignes de production en Ardèche pour des monodoses de vaccins et médicaments injectables, avec un investissement de 50 millions d'euros, dont une aide de 36,9 millions d'euros du plan de relance, annonce la société.

La création des trois lignes de production, à Annonay en Ardèche, devrait permettre d'engendrer 150 emplois directs, selon Olivier Dussopt, le ministre délégué chargé des comptes publics.

Lorsqu'elles seront opérationnelles, les trois lignes seront capables de remplir plus de 500 millions de monodoses par an de vaccins ou tout autre médicament biologique injectable.

La société Fareva utilise une technologie innovante de seringues pré-remplies mise en place par la société américaine Apiject, spécialisée dans les seringues en plastique à usage unique pré-remplies, avec laquelle le groupe a signé un accord de licence de 10 ans.  

Le recours à cette technique permet de maintenir une capacité de remplissage "fiable et résiliente", "même face à de nouvelles vagues de Covid-19" en "s'affranchissant de la dépendance au verre, qui constitue un goulot d'étranglement" dans la chaîne d'approvisionnement.    

indique Fareva.

"Ce projet ambitieux montre que l'innovation n'est pas seulement dans les vaccins eux-mêmes, mais également dans les dispositifs d'injection", a souligné pour sa part la ministre de l'Industrie Agnès Pannier-Runacher, également citée.

L'innovation en question porte sur l'utilisation d'une technologie détenue par ApiJect et du procédé de conditionnement aseptique "Blow-Fill-Seal" (BFS) qui permet de traiter des produits pharmaceutiques sensibles à la température, comme certains vaccins.

"Une fois que les autorités réglementaires auront donné leur accord, ApiJect fournira l'embout et d'autres composants nécessaires pour convertir les monodoses BFS issues des lignes en seringues prêtes à l'emploi", précise l’entreprise.

Fareva avait été choisi par le laboratoire allemand CureVac pour mettre en bouteille son vaccin contre le Covid19, utilisant la technologie à ARN messager. Mais CureVac a annoncé en octobre dernier l'abandon du développement de ce candidat-vaccin.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité