"On éloigne le service public", un maire d'Ardèche en colère, le service d'entretien des routes de son département est menacé de disparaître

Des maires de communes de l'Ardèche craignent de voir disparaître le service départemental des routes. Un service indispensable pour l'entretien des voiries. Un risque d'isolement supplémentaire pour ces communes rurales.

La route départementale 102 est étroite. Sinueuse aussi. Des moutons broutent l'herbe sur le bas-côté de la chaussée. En cette fin mars, de la neige est encore visible par endroits. Un peu plus loin, des panneaux de signalisation indiquent un danger. Les pierres d'un pont se sont écroulées.

Un déplacement 15 km plus loin

En arrivant sur la commune de Saint-Pierreville, on croise le local du centre d'exploitation départemental des routes. Le département de l'Ardèche prévoit de déplacer ce centre dans un village situé à une quinzaine de kilomètres de là. Un projet qui inquiète le maire. 

Avec ce déplacement, on éloigne ce service public de la population. Les agents et leurs camions seront à une heure d'ici. Il est où l'aménagement du territoire ?

Florent Dumas, maire (S.E.) de Saint-Pierreville

Des temps d'intervention allongés

Le maire de la commune est venu, avec d'autres collègues, rendre visite aux agents chargés de l'entretien des routes pour faire le point. Ali-Patrick Louahala, maire de Gluiras, s'interroge, lui aussi. "On déplace les centres, mais on augmente les temps d'intervention des agents, ce sera plus compliqué" explique-t-il. Et d'ajouter : "retirer un service, c'est retirer une pièce du puzzle, les autres risquent de suivre". Les maires du secteur espèrent que le département va "revenir sur sa décision".

De son côté, le conseil départemental se veut rassurant et pragmatique. 

Il n'y aura pas de baisse de niveau de service, car il s'agit d'optimiser les moyens avec la mutualisation de deux sites.

Le conseil départemental d'Ardèche

La sécurité des automobilistes

De leur côté, David et Yannick, deux agents des routes, s'apprêtent à partir pour leur journée de travail."On est un service public, on se doit de maintenir les routes en bon état", explique Yannick. Déneigement l'hiver, débroussaillage l'été, entretien du bitume, pose de panneaux, taille des arbres, le travail ne manque pas dans le secteur. Ces agents du conseil départemental assurent la sécurité des automobilistes.

En milieu de journée, ils tronçonnaient des branches d'arbres, pendant qu'un tracteur fauchait les hautes herbes en bordure de route.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité