Cet article date de plus de 3 ans

Privas (Ardèche): l'hôpital psychiatrique Sainte-Marie fait peau neuve

A Privas, l'hôpital Sainte-Marie va être rénové, après 200 ans de soins. Les vieux bâtiments vont être détruits. Pour la dernière fois, l'établissement a ouvert ses portes au public. Des visiteurs de la dernière heure, guidés par d'anciens employés, avant une métamorphose complète.
A Privas, l'hôpital Sainte-Marie va être transformé, avec la destruction des plus anciens bâtiments. Avant cela, la direction a décidé d'ouvrir le lieu au public. Près de 600 personnes se sont rendues dans cette immense structure où cohabitaient jusqu'à 2.500 personnes. Fondé il y a deux siècles, l'hôpital psychiatrique pouvait accueillir jusqu'à 1.800 patients et 600 personnes y travaillaient quotidiennement. Outre les personnels soignants, ce sont plus de 30 corps de métiers qui cohabitaient: cordonniers, maraîchers ou encore coiffeurs. L'institution était une véritable ville dans la ville. 

La chapelle sera sauvegardée, et deux bâtiments neufs seront construits au terme de ces travaux.

Les 200 patients actuellement hospitalisés ne devront pas déménager, puisqu'une structure ad-hoc est mise en place.

Les travaux doivent débuter au mois de novembre.

Le reportage d'Hugo Chapelon et Stéphane Hyvon:
durée de la vidéo: 01 min 55
Privas (Ardèche): l'hôpital psychiatrique Sainte-Marie fait peau neuve ©France 3 RA


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société