Sécheresse : le train de l'Ardèche de nouveau autorisé à circuler

Publié le
Écrit par Théo Touchais .

Le train du Mastrou en Ardèche ne devait pas revenir sur les rails avant lundi prochain. La préfecture a finalement autorisé hier une reprise de sa circulation.

 La préfecture avait décidé cette interdiction le mercredi 10 août en raison de plusieurs incendies déclarés le long des voies ferrés. Les projections d'étincelles sont suspectées d'être la cause de ces départs de feux. L'arrêté avait même été prolongé jusqu'au lundi 22 août en prévention de futurs départs de feu.

Finalement, la préfecture est revenue sur sa décision. Depuis ce vendredi 19 août, le train du Mastrou en Ardèche peut de nouveau revenir sur les rails. Une ré-autorisation décidée en fonction de plusieurs facteurs "liés à la météorologie, à l’état de sécheresse des végétaux et à la pression incendiaire", selon le communiqué de la préfecture.

Une reprise sous conditions

Des éléments qui ont conduit à décider la reprise de la circulation. Ce choix a été opéré après une nouvelle réunion tenue ce jeudi 18 août en présence de plusieurs acteurs concernés : "Conseil départemental, gestionnaire du train de l’Ardèche, DDT, SDIS, gendarmerie Météo France, et le Service Technique des Remontées Mécaniques et des Transports Guidés (STRMTG) rattaché au ministère des transports".

Cependant, la préfecture souligne cette reprise "à condition que l’exploitant apporte des garanties de sécurité nouvelles". Elle rappelle également que "le répit météorologique observé ces derniers jours sera de courte durée (Météo France prévoit des températures à la hausse la semaine prochaine), et que la végétation reste dans un état de sécheresse exceptionnel".

Depuis le début de la saison, plus de 2 000 hectares ont brûlé en Ardèche. Fin juillet, le département connaissait l'un des plus gros incendies de son histoire. Douze départs de feu avaient été constatés, près d’Aubenas. Ces incendies avaient parcouru 1 200 hectares et mobilisé jusqu’à 600 hommes.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité